Il s’en est défendu devant les caméras de l’émission de télévision tunisienne Dimanche Sport, mais le nouveau sélectionneur des Aigles de Carhage, Faouzi Benzarti, a tacle sans le nommer les choix de son prédécesseur lors du Mondial 2018 . » Si je ne réussis pas, je ne vais pas attendre la décision du bureau fédéral. Quand je sens que je n’apporte plus rien à l’équipe, je plie bagages, a-t-il déclaré,  c’est la lourde défaite concédée face à la Belgique qui m’avait dérangé. Il faut savoir jouer avec les moyens du bord surtout face à une équipe pareille. Nous aurions pu arracher le premier match. Le Japon a failli éliminer la Belgique. C’est un problème de mentalité ».

Faouzi Benzarti

Faouzi Benzarti

Aujourd’hui entraîneur d‘Al Duhail le  champion en titre du Qatar, Nabil Maaloul appréciera.Lors de la même émission, Benzarti a donné es clés qui ont motivé  le choix du  groupe  appelé à disputer le match du 8 septembre  contre le Swaziland dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019 :   » La base de l’équipe qui a disputé le mondial est là. Il y aura quelques nouveautés. Je choisis toujours les trois meilleurs joueurs dans chaque poste. Ensuite, je tiens compte de la condition physique, des paramètres technique, tactiques et surtout psychologiques. J’accorde beaucoup d’importance au volet psychologique. Si les joueurs cadres au sein des grands clubs locaux passent par une période difficile, je les convoque pas. J’ai contacté Harbaoui et tous les joueurs expatriés. Je ne convoquerai que ceux qui se montrent prêts à se donner à fond ».  Les fans des Aigles de Carthage devraient donc découvrir ses nouveautés dans la journée avec les commentaires en conférence de presse du nouvel homme fort du football tunisien.

@2022mag.com