Faisant le point sur le recrutement hivernal de son club, l’entraîneur de l’ES Tunis, Khaled Benyahia, s’est montré satisfait. Même s’il a deux regrets. Notamment de ne pas avoir réussi à faire venir le milieu offensif algérien Youssef Belaili, que l’USM Alger n’a pas voulu laissé partir, et de pas pu avoir lutter contre la concurrence du FC Metz (Ligue 1 française) pour récupérer l’attaquant tunisien du CS Sfaxien, Fakhreddine Ben Youssef. Mais avec les signatures du Nigerian Samuel Eduok, du milieu offensif Brésilien Magno Cruz et du défenseur latéral gauche Hatem Bejaoui, la cellule de recrutement de l’Espérance a fait du bon travail. Sans compter que l’attaquant international Ahmed Akaichi, annoncé partant, a su être retenu.

 @2022mag.com