Alors que l’entraînement collectif est normalement censé reprendre mercredi  en Premier League après presque deux mois de confinement, l’attaquant d‘Aston Villa, Ahmed Hassan « Trezeguet » s’est confié sur la façon dont il a vécu et vit encore cette période si particulière. Notamment en plein mois de ramadan : « C’est difficile, car la journée est longue, a-t-il confié dans les colonnes dus site officiel du club londonien, alors que ma famille en Égypte rompt le jeûne, je fais la prière de l’après-midi ici. Il y a trois à quatre heures de jeûne supplémentaires au Royaume-Uni, mais vous devez maintenir votre santé et votre poids tout le temps. En tant que footballeurs, notre corps est notre atout, en particulier pendant cette période, car nous restons à la maison la plupart du temps, vous devez surveiller votre poids et votre santé ».

En vérité, l’international égyptien a même trouvé au moins un aspect positif à cetta quarantaine :  » Vous pouvez passer plus de temps avec votre famille ». C’est en effet le crédo de tous les sportifs de très haut niveau dont la vie « normale » est faite de déplacements plus ou moins lointains et de regroupements collectifs pour les besoins de la préparation. Dans le même entretien, le milieu offensif passé par le FC Bâle a lancé un message aux supporters : « Je remercie les fans d’Aston Villa de leur soutien et je ferai tout mon possible pour les rendre heureux, tout  comme  le peuple égyptien pour son soutien sans faille. Je leur promets que je ferai de mon mieux tous les jours pour que notre pays soit fier de nous ». Il faut noter que contrairement à d »autres joueurs expatriés, Trezeguet à la chance d’avoir à ses côtés  à Londres son coéquipier  en club et en sélection, Ahmed  Al Mohammadi, un autre pilier des Villans.

@2022mag.com