C’est tout sauf un hasard si Vahid Halilhodzic a retenu l’attaquant Oussama Tannane dans le groupe des 24 Lions de l’Atlas appelés a affronter durant cette trêve internationale successivement le Sénégal et la RD Congo. Après s’être fait une réputation (pas tout à fait juste) de joueur indiscipliné avec quelques frasques, de Heereveen au FC Utrecht en passant par Saint-Etienne, le natif de Tétouan semble avoir muri et s’être bien assagi depuis qu’il a rejoint le Vitesse Arnhem.

Un club où il est à l’évidence dans son élément. Parce qu’il occupe son poste de préférence et qu’on lui laisse la possibilité de s’exprimer techniquement. C’est comme ça qu’il pense avoir regagné du crédit aux yeux du sélectionneur : «J’ai toujours dit que j’étais à mon meilleur poste derrière les attaquants, en numéro dix, a-t-il confié dans un long entretien au magazine néerlandais De Gelderlander,  et aujourd’hui c’est fait « .

 Vahid Halilhodzic redonne sa chance au joueur de Vitesse Arnhem

Vahid Halilhodzic redonne sa chance au joueur de Vitesse Arnhem

Concernant, son retour dans les rangs de l’équipe nationale, Oussama estime que c’est un premier aboutissement :  » En mars dernier, déjà, j’étais dans la ligne de mire du Maroc. Mais en raison de la pandémie, tous les matches internationaux ont été annulés. J’ai-imposé ma place moi-même  grâce mes performances  à Vitesse Arnhem. Je suis un joueur de football de rue. Je peux m’amuser à Vitesse. Je me sens très bien dans ma peau. C’est ma récompense. C’est vraiment génial ».

 S’il est heureux à Arnhem, l’attaquant ne nie pas qu’il a une petite revanche à prendre sur le sort. Car il a mal vécu le fait de ne pas avoir été retenu  en 2018 par le précédent sélectionneur, Hervé Renard, dans le groupe des 23 qui avait disputé le Mondial en Russie. Surtout qu’il avait disputé cinq des dix matches de la phase éliminatoire:  « J’ai raté les grands tournois avec le Maroc en raison de différentes circonstances. J’ai joué des matches de qualification, mais je n’ai pas fait le voyage en Russie. Puis, je me suis blessé à Las Palmas.J’ai également raté la Coupe d’Afrique. Et le fait que je n’ai pas encore disputé un tournoi majeur avec mon pays  est une tache dans ma carrière. Alors maintenant, je dois atteindre les prochaines cibles ».

Les prochaines cibles de l’ancien stéphanois sont désignées : la CAN 2022 au Cameroun et le Mondial 2022 au Qatar :  » Le Maroc joue un rôle de premier plan en Afrique. Cela fait également d’une Coupe du monde un rêve réaliste. Je dois juste m’assurer de rester avec le groupe. Je veux entendre l’hymne national pendant longtemps ».

@Cheikh Mabele