Harcelé par l‘UEFA er son  fair play financier depuis des mois, le Paris SG  sans doute frappé un grand coup en matière de sponsoring. Pour remplacer  la compagne aérienne Emirates Airlines qui lui versait jusque-là 25 millions d’euros, le club parisien a choisi  le groupe  hôtelier français de dimension mondiale, en l’occurence  All, Accor Live Limitless.

 C’est ce qu’annoncé le champion de France  dans un communiqué :   « Accor et le Paris Saint-Germain annoncent aujourd’hui la conclusion d’un accord global pluriannuel, annonce le groupe hôtelier dans un communiqué. ALL (Accor Live Limitless), le nouveau programme de fidélité lifestyle de Accor, deviendra partenaire majeur et sponsor maillot officiel du club à compter de la saison 2019/2020. »Si le montant officiel ne sera sans doute divulgué que vendredi lors d’une conférence de presse tenue par les deux partenaires, RMC Sport critiques savoir  que  ce contrat intègre le top 4 des plus gros contrats de sponsoring européens.Il dépassera certainement les 50 millions d’euros.

Nasser Al Khelaifi et Sébastien Bazin

Nasser Al Khelaifi et Sébastien Bazin

Le président  de la multinationale  All, Sébastien  Bazin,  ancien patron du PSG version Colony Capital , a dit tout le bien qu’i pensait de ce partenariat dans un entretien accordé à BFM Business : « Le Paris Saint-Germain, c’est gigantesque, c’est une croissance absolument fulgurante. En tant que club, joueurs et équipe, ce sont 395 millions de followers sur les réseaux sociaux. Nous avons 265 millions de clients. Quand on va additionner ces deux données, on crée quelque-chose d’extrêmement puissant.La grande surprise pour moi qui connaît assez bien le Paris Saint-Germain, c’est que ces réseaux sont très également repartis dans le monde. 30 % en Europe, 20% en Amérique Latine, 25% en Moyen Orient-Afrique et environ 20% sur l’Asie-Pacifique. Cette marque PSG devient probablement la troisième marque en termes de sports ».

Un vrai pied de nez pour tous ceux qui doutaient de la rigueur et de la volonté du club parisien d’édifier un projet solide, global et performant. En arrivant il y a sept ans à la tête du club , QSI avait laissé entendre avoir l’ambition d’en faire  une des plus grandes mondiales de sport. L’objectif est en vue.

@2022mag.com