Ce n’est pas officiellement la crise au Real Madrid mais cela lui ressemble un peu. Crise de résultats, ça c’est une certitude. En effet, en l’espace d’une semaine le géant madrilène s’est fait sortir de la Super coupe d’Espagne par l’Atletico Bilbao et,  plus grave, en seizième de finale de  la Coupe du Roi, et cela  de façon indiscutable par une équipe de troisième division, Alcoyano, 1-2, après prolongation.

Du coup, c’est un vent mauvais qui guette de plus en plus Zinedine Zidane. Mais encore une fois, le coach de la Maison Blanche veut assumer le responsabilité de l’échec pour protéger son groupe : « Je suis le coach, la responsabilité est la mienne, je vais l’assumer comme toujours.- a-t-il confié en conférence de presse au soir de la défaite face, les joueurs ont essayé. Si nous marquons le deuxième but, c’est un autre match. Le football, c’est ça. Le gardien de but a effectué deux ou trois arrêts. Le deuxième but ne voulait pas entrer. J’ai la responsabilité, les joueurs ont essayé ».

rcd-mallorca-v-real-madrid-cf-la-liga-5dab7d103c11082752000004

Alors qu’il s’était toujours montré zen face aux précédentes attaques de ses contradicteurs, essentiellement médiatiques, cette fois le champion du monde 1998  monte le ton et récuse les termes de « honte »  ou d’ « humiliation « utilisés par certains journalistes  : « On joue contre une troisième division et on doit gagner la partie mais ça ne s’est pas passé comme ça. Mais ce n’est pas une honte, ce n’est rien de tout cela. Ce sont des choses qui arrivent dans une carrière, il faut prendre ses responsabilités, je l’assume pleinement ».

Cette façon d’assumer sans broncher les mauvaises passes permettra-t-elle à Zidane de passer entre les gouttes  et d’éviter d’être sanctionné par le club auquel il a tant apporté ces cinq dernières saisons ? Pas si sûr, selon l’ éditorialiste du quotidien  spécialisé AS:   » Après les nuls à Elche et à Pampelune, la défaite en Super Coupe et cette élimination en Coupe du Roi, le natif de Marseille  est à nouveau discuté au sein du club.  Une montagne russe footballistique et émotionnelle traverse actuellement une nouvelle phase d’effondrement, ramenant l’entraîneur de Marseille au bord du gouffre. Cette situation n’est pas nouvelle pour lui et il s’en est sorti à plusieurs reprises par le passé, mais chaque nouveau revers a sapé la confiance du Marseillais. La marque de la défaite de ce mardi fait particulièrement mal et augmente la tension autour de la figure de Zizou ».

Zinedine Zidane

Zinedine Zidane

A la question  de savoir  si le groupe  de joueurs dont il assume  la responsabilité et la préparation est toujours derrière lui, le technicien franco-algérien est affirmatif  «Je pense que oui, alors il faut leur demander. Nous avons fait de bonnes choses, dernièrement moins.  Je prends la responsabilité et ce qui va arriver va arriver, je suis calme. Quand on est sur le terrain ce qu’ils veulent c’est gagner le match. Ils essaient et parfois des choses différentes se produisent. Nous devons l’assumer, je l’assume et nous verrons ce qui se passe ces jours-ci ».

Il reste à savoir si cette mauvaise passe va se poursuivre en sachant que le Real Madrid a déjà grillé deux jokers dans l’optique d’une saison que l’on pourrait considérer comme réussie. Il lui reste les deux principaux trophées à  conquérir, la Liga et la Ligue des champions.  Mais en championnat, le club est à la traîne de son voisin de palier, l‘Atletico Madrid, qui est leader avec quatre points d’avance  et deux matches en plus à disputer. Et en Ligue des champions, à la lecture de son parcours moyen   durant la phase de groupes et de sa forme actuelle, le champion d’Espagne en titre est loin de faire partie des grands favoris.

@Fayçal Chehat