C’est en pleine campagne de Coupe d’Afrique des nations organisée sur les rives du Nil qu’un événement majeur a eu lieu en Premier League égyptienne dans une  totale discrétion. En effet, le richissime et bouillant  homme d’affaires et de pouvoir saoudien Turki Al-Sheikh a officiellement vendu  le Pyramids FC à l’investisseur émirati Salem Al-Shamsi, fondateur de Salem Saeed Al-Shamsi Contracting Company. Le nouveau propriétaire  était déjà dans la maison puisqu’il occupait depuis février 2019 le poste de vice-président du club.

Salem Al-Shamsi

Salem Al-Shamsi

L’annonce a été faite dans un simple communiqué du club  posté sur les réseaux sociaux :   » C’est un plaisir d’annoncer aux fans de sport du monde arabe, en général, ceux d’Egypte, et en particulier de l’acquisition intégrale du Pyramids FC par M. Salem Al Shamsi. Cette acquisition reflète les relations privilégiées entre la République arabe d’Égypte et les Émirats arabes unis et confirme la place du sport dans le domaine des investissements en Égypte… Le nouveau propriétaire présente ses sincères remerciements à l’ancien propriétaire, SE Turki Al-Sheikh, pour sa vision  et ses efforts intensifs pour le succès de cette expérience ».

cropped-Pyramids-FC-1Dans la même déclaration, le club confirme la poursuite des investissements.Il faut rappeler que Pyramids a  déjà recruté  un nouvel entraîneur en la personne de Sebastien Desabre débauché de son poste de sélectionneur de l‘Ouganda dès l’élimination des Cranes en huitième de finale de la CAN 2019. Pyramids FC, qui est deuxième de la Premier League à deux journées de la fin du championnat ( dont la reprise est programmé dès la fin de la CAN) est assuré de disputer une compétition continentale en 2019-2020. Plus probablement, la Coupe de la Confédération, car le Zamalek a plus de chances de finir comme dauphin du Ahly.

@2022mag.com