Sans direction élue après la démission du président Hani Abou Rida et de ses proches collaborateurs au lendemain de l’élimination des Pharaons au stade des huitièmes de finale de la CAN  que le pays organisait, la  Fédération égyptienne est toujours pilotée par un comité de normalisation. C’est donc ce dernier qui a désigné la liste des cinq candidats retenus  pour postuler à la tête de la sélection nationale.

Hassan Shehata

Hassan Shehata

Fidèle en cela à la volonté affichée par le président de la république Abdel-Fattah El-Sisi, les cinq prétendants sont égyptiens.  » À l’heure actuelle, nous avons cinq candidats pour prendre en charge l’équipe nationale », a confié  dimanche Amr El-Ganainy, président du comité de normalisation,  à MBC Masr, Hassan Shehata, Hossam El Badry, Hossam Hassan, Ahmed Hossam Mido et Ehab Galal.   Nous annoncerons le nom choisi la semaine prochaine ».

Il est clair que Shehata, l’homme aux trois succès consécutifs en Coupe d’Afrique des nations ( 2006, 2008 et 2010) apparaît comme le grand favori. Le choix du Caire d’opter pour un entraîneur égyptien après avoir confié le destin de la bande à  Mohamed Salah successivement à l’Uruguayen Hector Cuper (2015-2018 ) et au Mexicain Javier  Aguirre ( 2018-2019) est une façon de retenir la leçon de la CAN 2019  qui a vu l‘Algérie et le  Sénégal s’imposer avec la manière  sous la houlette d’un technicien local.

@2022mag.com