Le retour  au Caire s’annonce difficile pour les Pharaons  et surtout pour leur sélectionneur Hector Cuper dont certains pointent la responsabilité  dans l’élimination sans gloire du Mondial. Et la première personnalité à frapper fort  est Mortada Mansour le volcanique président du Zamalek. Sur l’air d’un « je vous l’avais bien dit », il découpe le technicien argentin : « Nous avons tous regardé le match contre la Russie, je vous ai dit dès le début que le leadership de Cuper serait stérile alors que toute l’Egypte l’encourageait, a-t-il confié dans une vidéo posté sur le site du Zamalek,  je vous ai dit qu’il était et serait  un échec. Il a délibérément ignoré des dizaines de joueurs talentueux comme Awad, Ginnesh, Moemen Soliman, Walid Soliman, Hossam Ashour, Moemen Zakareya et bien d’autres ».

Hector Cuper

Hector Cuper

Mansour a également critiqué la gestion du cas de la star de Liverpool :   « Mohamed Salah ne peut pas jouer dans toutes les positions, Cuper l’a surestimé ». Selon le boss des Chevaliers Blancs, l’Egypte a même eu la chance de tomber dans le groupe le plus facile de la première phase : Nous sommes meilleurs que l’Uruguay, et qu’est-ce que l’équipe russe à montré ? En  aviez déjà entendu parler auparavant ? ».  Nul doute que le débat sur le renouvellement ou pas du contrat de l’ancien entraîneur de l‘Inter Milan  s’annonce chaud. Toutefois, il est fort possible aussi que Cuper décide lui-même de ne pas prolonger afin de partir  la tête haute. Arrivé en 2015, son contrat court jusqu’à la fin de  la campagne mondiale. C’est-à-dire dans une semaine, puisque les Pharaons n’iront pas plus loin dans la compétition.

@Cheikh Mabele