L’entraîneur Adel Amrouche (49 ans) s’est clairement déclaré candidat au poste de sélectionneur de l’Ouganda que vient de laisser vacant  le Serbe Mitulin Sredojevic démissionnaire il y a une semaine.

Le souhait du technicien algérien a été relayé par la presse ougandaise qui a repris abondamment ses déclarations faites dans les colonnes du  magazine local Kawowo Sports  au sujet des Cranes  : »Je ne peux pas dire non au coaching de l’Ouganda. Je veux travailler avec d’excellents joueurs comme Denis Onyango, Farouk Miya et tous les autres. À mon avis, l’Ouganda est l’une des dix premières nations d’Afrique. Lorsque j’ai été entraîneur des équipes nationales du Kenya et du Burundi. J’ai suivi de près les Granes, ils ont dominé plusieurs tournois CECAFA. Maintenant, ils ont une équipe solide en compétition lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations et du Mondial. »

Les Cranes d'Ouganda

Les Cranes d’Ouganda

Voulant sans doute mettre l’eau à la bouche des fans et des dirigeants ougandais, l’ancien sélectionneur du Burundi, du Kenya  et de la Guinée Equatoriale est allé jusqu’à affirmer que les Cranes pouvaient doubler l’Egypte dans la course au Mondial 2018. Il faut rappeler que dans le groupe D de la phase éliminatoires, les Pharaons  mènent la danse avec six points contre deux seulement pour l’Ouganda. Pour le moment, l’intérim a la tête des Cranes est assuré par  des coaches locaux, en l’occurrence Fred Kajoba et Moses Basena.

@Cheikh Mabele