Il n’y a pas de doute, le sélectionneur marocain Badou Zaki a l’art d’enlever la pression de la performance à ses hommes. Avant d’affronter la Guinée Equatoriale jeudi dans le cadre du match aller du deuxième tour des éliminatoires du Mondial 2018, le boss des Lions de l’Atlas a sorti l’argument du classement FIFA pour faire endosser le rôle de favori à l’adversaire: « La Guinée équatoriale est une équipe bien organisée dotée de bons joueurs. C’est vrai que c’est une équipe qui n’a pas une grande histoire footballistique, a-t-il concédé  malicieusement lors d’un point presse tenu à Agadir, mais sur le papier c’est une équipe meilleure que le Maroc et cela se voit à travers le dernier classement FIFA où la Guinée équatoriale occupe la 69e place, alors que nous nous occupons la 79e». Mais que les commentateurs ne s’y méprennent pas précise-t-il ce n’est pas une façon pour lui de sortir le parapluie : «Ce classement ne constitue en aucun cas une excuse pour justifier un éventuel échec, a-t-il précisé, c’est surtout la réalité telle qu’il se présente actuellement ”. Une chose est certaine, même avec un groupe privé de quelques éléments importants tels Nabil Dirar ou Karim El Ahmadi, le Maroc se doit prendre un belle option à Agadir afin de voyager à Bata avec plein de confiance