Dès le tirage au sort du Mondial 2018 effectué, Hervé Renard avait affirmé que le Maroc  n’irait pas à Moscou pour faire de la figuration mai pour y laisser sa marque mais sans dire comment. Désormais, on connait le niveau de l’objectif. Ce sera les huitièmes de finale au minimum: «Le Maroc a aujourd’hui tous les atouts pour rivaliser avec les meilleurs, ainsi confié le technicien français au micro de BeIN Sport, on doit garder notre état d’esprit et notre solidarité pour se qualifier en 8e de finale et pourquoi pas être le premier pays africain à se qualifier en demi-finale d’une Coupe du monde ».

Une ambition élevée  basée  bien sûr sur la qualité de son effectif mais également  sur la mentalité démontrée dans la campagne de qualification. Dans l’esprit du sélectionneur, un groupe capable d’aller  chercher son billet sur la pelouse du présumé favori peut voyager. Le match gagné en terre hostile à Abidjan sera la référence: « On a mis les joueurs en confiance. On est fiers de notre match parce que c’était une rencontre décisive. On a réussi à accomplir notre mission comme on l’avait souhaité» Pour mémoire, les Lions de l’Atlas évolueront dans le groupe de la mort e, compagnie du Portugal, champion d’Europe, de l’Espagne, double championne d’Europe (2008 et 2012) et championne du monde (2010) et de l‘Iran, l’incontestable meilleure équipe d’Asie. Sortir de ce groupe serait déjà une énorme performance et ouvrirait un horizon passionnant.

@Cheikh Mabele