Alors qu’il ne reste  à son équipe qu’un match à disputer durant son stage en France, l’entraîneur du MC Alger, Bernard Casoni, ne s’interdit pas de tirer les premières leçons d’un séjour qui se passe dans de bonnes conditions. Sur le plan comptable d’abord, le MCA  a partagé les points avec deux équipe de Ligue 2, en l’occurence Clermont Foot (1-1) et Grenoble F 38 (1-1).

Bernard Casoni

Bernard Casoni

Ensuite en matière de contenu, le technicien français est  content des progrès effectués pars effectif et il en a profité pour faire un clin d’oeil à l’arbitrage français dont il aimerait bien que la Ligue 1 algérienne s’en inspire : «Le match livré face à Grenoble est différent de celui contre Clermont Foot, car on a eu à faire à une équipe mieux organisée et plus forte. Sur le plan du jeu, je pense aussi que contrairement à ce qui se passe lors des matches en Algérie, il n’y a pas eu trop d’arrêts de jeu, l’arbitre a laissé l’avantage. C’est la raison pour laquelle le jeu était très fluide. On pouvait bien gagner ce match, mais le plus important n’était pas le résultat technique en lui-même, car on veut toujours améliorer le jeu de notre équipe. Je suis satisfait du notre retour dans le match, cela est une preuve que cette équipe a de la personnalité, car on est revenus dans la partie. Nous avons aussi des joueurs qui peuvent jouer dans différents postes, cela est une bonne chose pour l’équipe, mais pour eux aussi ».

Mais le vrai gros test attendu qui donnera une idée di potentiel de l’équipe algéroise, c’est contre un ténor de la Ligue 1 française, les Girondins de Bordeaux. Le match est programmé le 9 juillet. Selon les propres mots de Casoni, c’est sans doute au sortir de ce choc qu’il choisira le onze qui affrontera le Tout Puissant Mazembe en Ligue des champions le 17 juillet à Lubumbashi.

@Cheikh Mabele