Mené très rapidement au score, le Maroc n’a pas eu le temps de trembler. Une égalisation obtenue par Bouhadouz puis  un deuxième but signé Romain Saiss ont dessiné les contours d’un succès  logique et prometteur.

Les Lions de l’Atlas n’ont même pas  eu le temps de rentrer dans le match qu’ils ont encaissé le premier but à la suite d’un contre supersonique et meurtrier mené à trois  et conclu de façon clinique par Mathieu Dossevi. Cela ne pouvait pas partir plus mal pour les protégés d’Hervé Renard. Sonnés d’entrée, les Chérifiens sont acculés et manquent d’encaisser un deuxième but sur une incursion en force d’Adebayor contrée par Mehdi Benatia.

Le doute n’a pas eu le temps de s’installer chez les Chérifiens. En effet, suite à un corner bien tiré, Aziz Bouhadouz (14′) trouve la faille et  égalise de la tête. Ce but  arrive à point pour éviter aux Marocains de trop gamberger  et en même temps de lancer le match sur d’excellentes bases. Cinq minutes plus tard, une balle arrêtée superbement tirée par Fayçal Fajr trouve la tête de Romain Saïss  (21′) qui ne laisse aucune chance à Agassa, plutôt abandonnée par sa défense comme sur le premier but. C’est la deuxième passe décisive de Fayçal Fajr. Incroyable  renversement de situation.

La peur a-t-elle vraiment changé de camp ? Pas complètement. Car la menace togolaise demeure. A preuve, c’est encore le « vieux » Adebayor, lancé par Laba (23′), qui donne des frissons à a défense chérifienne en s’imposant en puissance et en  obligeant Mohamadi a une  belle détente pour écarter le danger. Les Marocains insistent, à raison, pour délivrer des centres devant les buts d’Agassa et provoquer des fautes et des corners (4 en l’espace de deux minutes)  pour profiter de la fébrilité de la défense axiale togolaise. Sur le troisième corner, le ballon est renvoyé par Adebayor sur Mbark Boussofa dont la reprise de volée puissante est péniblement sortie par Agassa.  C’était la balle du 3 à 1. La défense togolaise est au supplice sur tous les coups de pied arrêtés. Le match est ouvert, prenant, en dépit de quelques déchets techniques dans les deux camps. Le Maroc  termine la première mi-temps avec un avantage logique et méritée.

en-nesyri-marruecos

La bande à Benatia entame la deuxième période comme elle avait fini la première. En position d »attaque. Avec certainement l’ambition de creuser un écart plus conséquent afin de ne pas avoir à trembler plus longtemps que nécessaire. El Kaddouri (50′) puis Fayçal Fajr (52′) ont  bien essayé de surprendre les Eperviers,mais Agassa s’est montré  très réactif sur les deux actions.  De leur côté, les Togolais semblent miser essentiellement sur leur capitaine Adebayor  qui manque d’imposer  sa détente phénoménale  sur un  centre impeccable de Dossevi pour tromper Munir (54′). A l’heure de jeu, l’intensité du match a  nettement baissé.. Le jeu est décousu et les fautes techniques se multiplient. Alors que le Maroc semblait se recroqueviller et laisser l’initiative  à l’adversaire, un vrai coup de théâtre va changer la donne. Sur  un contre anodin, En Nesyri se trouve en position de frappe et tente sa chance des 20 m. Initiative payante puisque le ballon mal apprécié par Agassa file dans ses buts. Il faut reconnaître que l’ancien gardien du Stade de Reims n’a pas beaucoup aidé son équipe dans ce duel avec les Chérifiens.  De son côte, le jeune En Nesyri (20 ans), entré à la place de  Omar El Kaddouri, ouvre son compteur buts en sélection et libère en même temps son équipe. Même si dix minutes plus tard, Floyd Ayité  (81′) a eu l’occasion de remettre les siens dans le match  à la suite  d’une chevauchée impressionnante conclue par une frappe qui passe légèrement à côté du montant gauche de Munir. Plus rien d’important  ne se passera. Le Maroc signe son premier succès et s’offre le droit d’espérer une qualification pour les quarts. Même si c’est la Côte d’ Ivoire qui sera sur son chemin mardi prochain.

@Cheikh Mabele

 

Feuille de match

Port-Gentil, 20 janvier

Maroc – Togo

Buts:  Togo : Mathieu Dossevi (2′). Maroc: Aziz Bouhzdouz ( 14′), Romain Saïss ( 20′)

Les équipes

Maroc: Munir Mohamedi, Nabil Dirar, Mehdi Benatia, M. Da Costa, H. Mendyl,Mbark Boussoufa, K. Al Ahmadi,  Romain Raïss, Fayçal Fajr ( Youssef Ait Ben Nasser, 80′), Omar El Kaddouri (Yousseg En Nesyri, 60′), A. Bouhaddouz (Rachid Alioui, 89′). Entraîneur: Hervé Renard

Togo: Koffi Agassa,D. Dakoram, S. Ouro Akarko,J. Romao, S. Gakpé, I.Bebou, F. Ayité, A. Lalawele (Agbégniadan, 88′), M. Dossevi ( Segbefia, 84′) K. Do Doh (Razak Boukari, 73′) Laba, E. Adebayor. Entraîneur: Claude Leroy

Classement du groupe C après deux journées

1. RD Congo, 4 pts (+1). 2. Maroc, 3 pts (+1). 3. Côte d’Ivoire, 2 pts (0). 4. Togo, 1 pt (-2).

 

Arbitre: