Beaucoup prédisent  au Maroc une Coupe du monde difficile en raison de la composition de ce  groupe B qu’on a appelé  groupe de la mort. Il est vrai que  croiser le fer avec l’Espagne, championne du monde 2010 et meilleure  nation au classement FIFA,le Portugal, champion d’Europe en titre, et l‘Iran, sans doute la meilleur équipe d’Asie, ne sera pas une sinécure. Mais cela n’empêche pas le sélectionneur  Hervé Renard de viser clairement de prendre une des deux premières places et de se qualifier pour le second tour. Et pour motiver encore plus ses hommes, il leur demandera d’imiter le parcours algérien en 2014.

Comment ? : « En se donnant à fond et en faisant preuve de caractère. Je peux prendre l’exemple de l’Algérie qui a donné beaucoup de fil à retordre à l’Allemagne en 8e de finale de la dernière Coupe du monde, a-t-il co,foé au site goal.com, Il faudra jouer avec nos forces et en croyant en nous-mêmes et en ce qu’on peut faire ». Et le natif d’Aix-les-Bains  de faire un aveu : « Aller aussi loin qu’on peut. Je ne vous cache pas que si on quitte le Mondial dès le premier tour, ça serait une énorme désillusion. On y va avec la volonté de faire le meilleur tournoi possible. Pas pour faire de la figuration ». Sur ce plan-là, il est sur la même longueur  d’onde que les dirigeants de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et  n’aura pas de mal à convaincre ses Lions de l’Atlas de faire le maximum. Et si jamais la réussite est au bout, on ne sera pas loin de l’authentique exploit.

@Cheikh Mabele