L’ancienne étoile des Lions de l’Atlas et de l’AS FAR de Rabat dans les années 60 et 70, Driss Bamous, est décédé jeudi soir  à l’âge de 72 ans à Rabat des suites d’une longue maladie. Il avait participé à la Coupe du monde 1970 au cours de la quelle, le Maroc avait tenu en échec la grande Allemagne (0-0) et rapporté le premier point à l’Afrique dans cette compétition. Capitaine indéboulonnable, ile brillant milieu offensif avait remporté sept titres de champion et deux coupes du Trône avec les FAR. A la fin de sa carrière, il avait encore prouvé sa fidélité au grand club de l’armée royale en en devenant l’entraîneur. Plus tard, il occupa la fonction de Directeur technique national (DTN). Il  passa  également sept ans à la tête de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). C’est sous sa mandature que le Maroc avait organisé sa première et unique édition de la CAN (1988) et que les Lions de l’Atlas avait atteint les huitièmes de finale de la Coupe du monde (1986). Encore une première africaine. 2022mag.com présente ses plus sincères condoléances à ses proches et à la grande famille du football marocain.