Depuis qu’ils sont dirigés par Vahid Halilhodzic, les Lions de l’Atlas ont inscrit quatre buts en quatre matches. Une petite moyenne qui ne satisfait évidemment pas le technicien franco-bosnien déjà sous pression alors que se profile  le premier match des éliminatoires de la CAN 2021 contre la Mauritanie. Au lendemain de la défaite  à Tanger face au Gabon (2-3), le nouveau sélectionneur a reconnu que son groupe manquait de finisseurs et de vraies tueurs de surface. Alors, il a promis de partir à leur recherche:  « «Je sais que c’est une situation assez compliquée, puisqu’aucun attaquant de l’axe n’a marqué lors des quatre matches de préparation, a-t-il reconnu en conférence de presse.

Avant de lister  ceux qu’il a fait jouer  et de les absoudre :  »  Rachid Allioui a marqué avec son équipe, Youssef En-Nesyri, lui, sa situation est plus compliquée. Il traverse une phase de doute et j’essaye de le secouer. J’ai une certaine expérience dans ce domaine et il faut le pousser à reprendre confiance. C’est un jeune garçon de 23 ans et quand un attaquant ne marque pas, il y a toujours le doute qui s’installe. Cependant, c’est un profil intéressant, il a déjà fait de bons matches avec la sélection et il a montré de belles qualités… »

Vahid Halilhodzic

Vahid Halilhodzic

Mais cela ne suffira sans doute au vu des nombreuses échéances à venir, notamment les éliminatoires du Mondial 2022 dont le coup d’envoi sera donné en mains 2020 : « Maintenant,  poursuit l’ancien coach de Lille et du Paris SG, j’ai d’autres noms en tête, et je pourrais encore en chercher un ou deux, des joueurs capables de finaliser les actions.  Mais je ne suis pas sûr que cela puisse être fait pour le match de novembre ». Pour le moment, les fans des Mondialistes 2018 ne s’impatientent pas encore, mais Vahid Halilhodzic sait que le temps lui est compté.

@2022mag.com