Depuis qu’il s’est remis de sa terrible blessure et repris doucement la compétition – il a 45 minutes de CFA dans les jambes – l’attaquant international français Nabil Fekir est de plus en plus interrogé sur son avenir proche: sera-t-il encore Lyonnais à l’issue du mercato estival ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa réponse n’est guère tranchée en faveur de son club formateur :  “Je ne pense pas trop à l’avenir, j’essaie d’abord de bien me remettre, et on verra après. Pouvoir jouer la Ligue des Champions comptera aussi, a-t-il confié au quotidien régional Le Progrès, car je n’ai pas eu la chance de la jouer encore.  Je n’ai pas pris de décision, mais quel joueur peut certifier qu’il sera toujours dans le même club la saison suivante ? Si le président reçoit une bonne offre, il me demandera peut-être de partir. On ne sait pas”. Une chose est sûre, des offres il va certainement en avoir surtout s’il arrive à retrouver le niveau qui était le sien avant sa rupture des ligaments croisés. Il a encore cinq ou six matches pour donner le bon signal. Jean-Michel Aulas a certainement reçu le message cinq sur cinq.

@2022mag.com