Au lendemain de la victoire de Lyon à Angers (1-0) dimanche 22 novembre   à laquelle il n’avait  pas participé en étant resté sur le banc, le milieu offensif Houssem Aouar a été mis à l’écart du groupe qui a affronté  Reims (3-0) une semaine lus tard  et ce pour avoir refusé de participer à la  séance de décrassage en terre angevine. Ce lundi, Aouar a tenu a donner sa version de l’affaire : » Ce qu’il faut savoir, a-t-il confié dans un entretien accordé à RMC Sport, c’est que contre Angers, je ne suis pas rentré à cause de la qualité du terrain, c’est ce que le coach m’a dit. Après le match, il y a eu un entraînement sur ce même terrain et j’ai refusé d’y participer pour la même raison. Le lendemain, alors qu’il y avait un jour de repos pour l’équipe, je suis revenu au club pour faire une séance avec le coach et le préparateur, sur un terrain plus approprié pour mes adducteurs, parce que c’est une blessure que je traîne depuis un mois et demi ».

Avant d’assurer  qu’il n’a gardé aucune rancoeur contre  son staff technique et  la direction du club : «Je ne vois pas comment je peux être malheureux dans ma ville et dans mon club. C’est quelque chose que je ne comprends pas. Je suis heureux d’être là. J’ai pris la décision de rester ici et je savoure les jours qui viennent. Tout ce que je veux, c’est mettre le club à sa place, contrairement à l’an passé. Je suis content ici, on a beaucoup d’ambitions cette saison. Ça fait partie de la vie d’un footballeur. Au club, on a m’a beaucoup parlé, notamment le coach. Ça a été une période normale. Je l’ai bien vécu. Je suis content d’être ici et je veux réaliser nos objectifs ». Il faut rappeler que l’été dernier, Lyon et Arsenal n’avaient pas trouvé une entente pour le transfert du milieu de terrain. Et le Franco-algérien a préféré faire une année supplémentaire plutôt que se focaliser sur  le mercato hivernal .