Contrairement à ce qu’il avait laissé entendre en arrivant à la tête des Lions de l’Atlas le printemps dernier, et sans doute sous la pression médiatique, Hervé Renard n’a plus l’intention d’ignorer les joueurs qui évoluent dans les championnats du Golfe arabe: “Tout le monde est sélectionnable. Il y a des moments propices dans une saison pour essayer de nouvelles choses et voir, a-t-il confié sur le site officiel de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), après on fera la synthèse.J’ai appelé les joueurs intéressés. Il y a aussi Khalid Boutayeb qui a été laissé au repos. Il y a Youssef El Arabi, M’Barek Boussoufa et Abdelaiz Barrada qui vient juste de signer à Al Nasr Dubaï. J’ai vu son match contre Al Jaïch du Qatar. Ils ont gagné 3-0. Je suis tous les joueurs. Il n’y a pas de souci là-dessus”. C’est trop tard pour le match qui s’est déroulé mercredi contre l’Albanie (0-0) et celui de dimanche prochain face à Sao Tomé, sans enjeu car les Lions de l’Atlas sont déjà qualifiés pour la CAN 2017, mais le technicien pense forcément au premier match des éliminatoires du Mondial 2018 qui aura lieu en octobre.

L’ancien entraîneur de Lille est d’ailleurs revenu sur les chances du Maroc dans cette course à la qualification: “: «On est dans un groupe qu’on va qualifier de difficile, mais qui est ouvert, je crois, à tout le monde. Je pense que la Côte d’Ivoire possède un grand nom en Afrique, mais l’équipe est en transition. On peut dire que les équipes du groupe ont, plus ou moins, un même niveau. Maintenant, il va falloir le prouver sur le terrain.C’est l’équipe qui fera le moins d’erreurs et qui se montrera régulière qui sortira vainqueur de ce groupe et ira en Coupe du monde.” Ne pas faire une erreur dans le casting des acteurs de la future campagne des éliminatoires en fait sans doute partie. Pour rappel, le Maroc évoluera dans le groupe B en compagnie de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Gabon.

@Cheikh Mabele