C’est une constante depuis des décennies, les footballeurs algériens  et leurs supporters ne manquent jamais d’avoir une pensée pour la Palestine au soir de chacune de leurs victoires et performances. Cela a été le cas à Doha pendant toute la compétition et à l’heure de soulever le trophée.Des mots et des symboles avec le drapeau palestinien très présent dans les tribunes et  sur les pelouses après les matches.  A l’image de l’hommage rendu par le sélectionneur en zone mixte : « On a fait un grand match,  a commencé par confier Madjid Bougherra, on a livré un grand match contre la Tunisie, on est restés concentrés dans un derby difficile à disputer, je suis un nouveau coach, je suis fier de ce succès, je me félicite de ce succès, et je félicite le peuple algérien et le peuple palestinien et les habitant de Ghaza ».

9ecfeEn juin dernier, alors que les affrontements entre Israéliens et palestiniens avaient fait 232 morts à Ghaza, les Fennecs qui devaient affronter la Mauritanie  (4-1) en amical à Blida avaient arboré une écharpe « Free Palestine » au moment ou retentissait l’hymne national. Une  proposition de la Fédération algérienne approuvée par les joueurs et le sélectionneur. Djamel Belmadi avait lui-même expliqué cette initiative : « On a une relation spéciale avec la Palestine. On a demandé mon avis et c’est une idée de la fédération. Nous sommes un peuple uni. Qu’Allah leur apporte des solutions à eux, et à nous aussi car nous formons un peuple» a déclaré le sélectionneur de l’équipe d’Algérie ». En juillet 2014, au retour du Mondial brésilien, les Verts avait fait un don de 100 000 eutos aux enfants plestiniens alors que l’opération israélienne « Bordure » battait son plein et avait fait in fine 530 morts dans la bande de Ghaza.

@Cheikh Mabele