Al Sadd et Al Duhail, Qatar, sont les deux derniers représentants arabes en Ligue des champions.Ils seront opposés lundi et mardi respectivement face aux Iraniens d’Esteghlal et de Persepolis. Al Sadd sera en appel à Téhéran  contre un adversaire qu’il connaît bien pour l’avoir affronté en 2017 en phase de groupes. Les Iraniens ayant devancé les Qataris au bénéfice de la meilleure attaque.  Esteghal a atteint une fois dans son histoire le dernier carré continental, le vice-champion du Qatar, lui, a remporté deux fois le trophée continental (1989 et 2011) et aimerait bine faire la passe de trois. Cela pourrait advenir cette fois grâce à ses individualités. A  l’image de Baghad Bounedjah, l’actuel  meilleur buteur de la Qatar Stars League et de la Ligue des champions  (9 buts) et  de  Xavi Hernandez, son maître à jouer espagnol, toujours efficace et déroutant, malgré le poids de l’âge.

Youssef El Arabi sera la carte maîtresse d'Al Duhail face  à Persepolis (photo qsa.qa)

Youssef El Arabi sera la carte maîtresse d’Al Duhail face à Persepolis (photo qsa.qa)

De son côté, Al Duhail, qui a perdu ses deux premiers points en championnat il y a quelques jours, recevra Persepolis et aura tout intérêt à prendre un sérieux avantage car l’adversaire sera difficile à manoeuvrer sur ses terres dans quinze jours. Il es clair que champion en titre du Qatar présente une bilan  très positif cette saison en LDC. Auteur d’un sans faute, 8 victoires consécutives, phase de groupes comprise, meilleure attaque (21 buts) et meilleur défense, Al Duhail à tout d’un potentiel demi-finaliste. Certes, son meilleur joueur de la saison 2017-2018, le milieu offensif tunisien Youssef Msakni est toujours en convalescence après sa grave blessure aux croisés en mai dernier, mais l’entraîneur Nabil Maaloul pourra compter sur l’autre gâchette maghrébine, le Marocain Youssef El Arabi ainsi que sur sa pléiade d’internationaux locaux et étrangers.  Si toutes les planètes s’alignent, Al Duhail et Al Sadd croiseront le fer en demi-finale  et offriront à coup sur un finaliste au Qatar. Ce qui n’est pas arrivé depuis .

@Cheikh Mabele