En deux morsures brèves, le champion d’Afrique en titre s’est mis à l’abri contre l‘AS Togo Port (3-0). La formation dirigée par le madré Faouzi Benzarti a ensuite géré sa seconde période en patron.Il ne fallait pas arriver en retard au Stade Mohamed V pour cette affiche inédite entre le WAC et le Togo Port de Lomé. Après sept minutes de jeu, les Casablancais coptaient déjà deux buts d’avance grâce à Ounnajem  (2e) puis Aarab (7e) de la tête sur corner.Amorphes, les Togolais ont été littéralement assommées par les débuts sur les chapeaux de roue de la formation emmenée par  son capitaine et sentinelle devant la défense Brahim Nekkach.

Les Loméens, après cette double piqure, ont eu toutes les peines du monde à refaire surface, hormis leur stoppeur et international A Hakim Ouro Sama. Au contraire, ils ont souvent laissé le trio Tighazoui, Ounnajem et El-haddad s’amuser avec eux et tourmenter le gardien de but Klomegan.

A 2-0 à la pause, le Wydad  avait encore de la marge sur le plan offensif et paraissait même avoir levé le pied à la demi-heure de jeu. Les Wydadis revenaient motivés et attaquaient la seconde période par un nouveau but (3-0, 57e) signé Nahiri et consécutif à une très belle action collective jouée à une touche.

Il n’y avait qu’une seule équipe sur le terrain et Togo Port, novice dans cette phase de poules, se montrait le plus souvent spectateur de sa propre défaite. Klomegan et Ouro Sama permettaient aux Portuaires de limiter les dégâts. A l’arrivée, une victoire sans trop forcer pour le WAC, qui avait obtenu un nul aux Mamelodi Sundowns lors de la journée inaugurale. Il lui faudra nécessairement hausser un peu son niveau lors de sa prochaine sortie, contre le Horoya Conakry, dans deux mois pour la prochaine journée, sachant que le champion guinéen dirigé par Victor Zvunka a lui aussi battu Togo Port (2-1)…

@Samir Farasha