La première partie de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des champions  disputée vendredi soir par  quatre formations nord-africaines a été marquée par deux performances de haut niveau : la victoire du CS Constantine à Sousse face au Club Africain (1-0) et le triomphe du  WA Casablanca devant l’Asec Mimosas (5-2).

Les Constantinois sont  dans  une démonstration implacable lorsqu’ils évoluent en déplacement. Leur succès  en Tunisie est le troisième consécutif après ceux ramenés de Gambie et d’Ouganda. Le but assassin inscrit par Abdenour Belkheir à la dernière minute du temps réglementaire est comme un symbole de la réussite des hommes de Denis Lavagne. Ce dernier avait d’ailleurs quasiment annoncé ce résultat dans la conférence de presse d’avant match : » On doit également essayer de surfer sur cette dynamique de victoires, parce que mon équipe évolue très bien hors de ses bases, et je tiens à l’occasion à remercier mes joueurs pour leur prise de conscience et surtout d’avoir brisé ce handicap psychologique et acquis cette culture de victoires hors de notre terrain ».

CS Constantine

CS Constantine

Le technicien français a mille fois raison : s’imposer d’emblée  en LDC est toujours une bonne nouvelle pour une équipe  surtout lorsqu’on s’apprête à recevoir quelques jours plus tard. Un deuxième succès le 19 janvier  face  au TP Mazembe, une bête voire des clubs algériens soit dit en passant, leur mettrait déjà le pied à l’étrier en vue de la qualification au tour suivant.  De son côté, déjà mal en point en Ligue 1 tunisienne,  le Club Africain continue de manger son pain  noir sur le plan sportif et à traverser des turbulences au niveau de sa direction. A noter que les Rouge et Blanc ont manqué la transformation d’un penalty et  du coup l’occasion de prendre l’avantage au score. Cela aurait pu changer leur destin. Mais avec des si…

L'ES Tunis dernier vainqueur de la LDC accroché en Guinée (photo cafonline.com)

L’ES Tunis dernier vainqueur de la LDC accroché en Guinée (photo cafonline.com)

Le résultat obtenu par le WA Casablanca à domicile  face aux Ivoiriens de l’ Asec Mimosas  était en vérité plus prévisible et logique. Ce qui est remarquable par contre, c’est l’ampleur du score. Toujours marqué par son élimination en quart de finale lors de l’édition précédente et leur sortie prématurée en Coupe arabe, le  Wydad veut se racheter une conduite et faire de la LDC un de  ses principaux objectifs. Face à l’Asec, le WAC s’est baladé malgré  un léger relâchement en fin de match. Ismail El Haddad (17′), Michel Babatunde  (48′), Zouheir El Moutaraj (56′), Walid Karti 69′) et Badi Aout (80′) on allumé le feu d’artifice. Et ils  ont eu les moyens de le prolonger et impressionner encore plus les autres concurrents  du groupe.

En déplacement en Guinée où il n’est jamais aisé de s’en sortir, l’ ES Tunis  a sauvé les meubles inextrémis . Menés à l’heure de jeu par le Horoya Conakry, sur un but inscrit à l’heure de jeu par Ocansey Mandela, les champions d’Afrique en titre ne sont revenus à égalité qu’à l’entame du temps additionnel. Le but obtenu par  Anice Badri évite aux hommes de Moîne Chaâbane de rentrer bredouilles des leur long voyage en Afrique de l’Ouest.Ce qui aurait fait tache  à l’heure de remettre leur titre en jeu. A l’issue du match le buteur tunisien ne s’est pas caché en reconnaissant que son équipe était un tantinet passée au travers:  » « Le match était très difficile surtout qu’il faisait très chaud. Nous avons beaucoup de défauts à régler. Il y a eu beaucoup de mauvais choix et trop de défaillances techniques. Le tenant du titre joue toujours pour la victoire mais c’est un bon résultat ».

Entreront le lice samedi  Al Ahly du Caire qui reçoit les Congolais du Vita Club, la JS Saoura (Algérie) se déplacera à Dar Es Salam pour défier le Simba SC.

@Cheikh Mabele