C’est fait, les Emirats sont qualifiés pour les quarts grâce à leur succès étriqué sur une accrocheuse équipe bahraini.

 

A Canberra, il ne fallait surtout pas arriver en retard au stade ! Dès la première minute, les Emirats ouvraient la marque par l’inévitable Ali Mabkhout, déjà auteur d’un doublé lors du premier match contre le Qatar (4-1), lancé par le meneur Omar Abdulrahman. Mabkhout contrôlait du droit l’ouverture dans la profondeur avant de se jouer du gardien bahraini Sayed Jaafar du pied gauche. Somptueux.

Les Emirats trouvaient le poteau quelques minutes plus tard et rataient le break. A mesure que les débats s’équilibraient, Bahrain reprenait espoir. Et c’est le Nigérian naturalisé Jaycee Okwunwanne qui égalisait de la tête pour Bahrain à la suite d’un corner frappé au 2e poteau (26e) par Faouzi Aaish.

Piqué au vif, Ali Mabkhout repartait à l’attaque et était tout près de marquer le 2e but pour les Emirats mais les Bahrainis sauvaient sur la ligne in extremis.

En seconde période, la domination émiratie ne se concrétisait pas, Bahrain faisant bonne garde… jusqu’à la 72 minute, avant de s’inclineer sur un coup franc dévié dans son propre but de la tête par Mohamed Hassan, le capitaine bahraini (2-1)…

Grâce à ce deuxième succès, les Emirats sont qualifiés et joueront la finale du groupe contre l’Iran, tandis que Bahrain affrontera lundi le Qatar pour l’honneur.
Samir Farasha