C’est le principal enseignement du moment : après six journées, soit un peu moins d’un quart des matches de l’IPFL, le championnat pro irakien, Naft Al-Wasat est inarrêtable. Pour l’instant. Le club de la ville de Najaf, dirigé par Abdul-Ghani Shahad, fait la course en tête avec six succès en autant de rencontres, et dix buts inscrits pour aucun encaissé. La dernière victoire en date, lundi, l’a vu triompher (2-0) d’Amanat Baghdad.

Voilà qui tranche singulièrement avec la saison dernière qui avait vu le club terminer cinquième et à vingt longueurs du champion, Al-Quwa Al-Jawiya (Baghdad). Ce dernier réalise un début d’exercice solide et occupe la 2e place, à deux petits points de Naft, après son match nul hier mardi contre Al-Mina’a de Bassora (1-1). Mené après l’heure de jeu à la suite d’un but de Salem Ahmed (67e), Al-Quwa n’est parvenu à sauver un point de ce déplacement que dans les derniers instants de la rencontre, grâce à Hammadi Ahmad (1-1, 83e).

Quatrième la saison dernière, Al-Shorta de Baghdad complète le podium à égalité de points avec Al-Quwa mais possède une différence de buts inférieure à son adversaire. Al-Shorta est déjà amené à jouer un rôle important puisqu’il défie ce samedi à domicile le leader Naft Al-Wasat. Une victoire pourrait lui permettre de se hisser en tête, pour peu que Al-Quwa ne parvienne pas à s’imposer devant Amanat Baghdad, 14e sur 20…

@Samir Farasha