Dans un long article paru mardi, la Gazetta dello Sport revient sur la belle pioche réalisée par la Fiorentina lorsqu’elle s’est fait prêté Mohamed Salah par Chelsea à la dernière limite du mercato d’hiver. Il semblerait que la Viola envisage bien de lever l’option d’achat de 17 millions d’euros et de  prolonger dans la foulée l’international égyptien. En y rajoutant une clause libératoire de 35 millions d’euros.Histoire de blinder l’affaire et de le revendre, en faisant une belle opération financière si le besoin s’en faisait sentir. D’autant que le Pharaon commence à intéresser pas mal de monde. Y compris et surtout en Italie (La Roma, Juventus).

Le portrait flatteur qu’en dresse Vincenzo Guerini, le manager du grand club toscan, dans les colonnes du quotidien italien vont dans ce sens: « Aucun de nous ne pensait que Salah était si fort. Nous avons découvert un très bon gars, non seulement sur le terrain, mais dans la vie de tous les jours. Toujours souriant. Mohamed vit dans le centre de la ville. Il n’évite pas le contact avec les gens. Au contraire, il le cherche et ne refuse jamais de signer des autographes et de se laisser photographier.” A Florence, on souligne aussi l’excellente relation que l’ancien joueur des Blues entretient avec l’Allemand Gomez et tous les autres joueurs alors qu’il ne parle pas encore italien et si peu l’anglais. Excellent footballeur et belle personne. Salah a tout pour devenir un grand.

@2022mag.com