Candidat à l’élection à la présidence de la FIFA et principal opposant du Suisse Sepp Blatter, le Prince Ali Bin Al Hussein est passé à l’offensive«Nous vivons un moment crucial, à l’intérieur et à l’extérieur de la FIFA, des voix s’élèvent contre la manière dont la FIFA est gérée, a-déclaré le Jordanien, les problèmes sont profondément enracinés, nous devons les traiter en famille.Partout dans le monde, il y a une volonté de changement, la FIFA doit être à la hauteur.L’image de la FIFA a décliné, imaginez une FIFA rajeunie, restaurée, liée à l’amour foot”. Le discours a été prononcé mardi lors du congrès de l’UEFA à Vienne, en présence de Michel Platini fraîchement réélu pour quatre ans à la tête de l’instance qui gère le football européen. Il faut rappeler que le Prince Al Ben Al Hussein occupe actuellement le poste de vice-président de ce gouvernement du football mondial qu’est la FIFA.

 @2022mag.com