Pour affronter la Tanzanie, l’Algérie sera privée, entre autres, de ses joyaux Yacine Brahimi et Sofiane Feghouli blessés et de son finisseur Hilal Soudani. Ces absences n’inquiètent pas tout le monde. Le milieu récupérateur Walid Mesloub pense que cela peut être une source supplémentaire de motivation:  “Ce nombre important de blessés rendra notre tâche plus difficile, car il s’agit tout de même des cadres de l’équipe, a -t-il confié au journal Liberté, mais cela ne diminuera en aucun cas notre volonté et notre motivation pour réaliser un bon résultat à Dar Es-Salam”. Le Lorientais a par ailleurs ajouté que l’ambiance est redevenue normale après l’épisode compliqué de la dernière trêve internationale :  » Nous nous préparons convenablement pour cet objectif, la pression des deux matches amicaux face à la Guinée et au Sénégal a été évacuée, et nous sommes concentrés sur la Tanzanie qui sera un autre match avec une pression différente”. Il faut noter que si l’Algérie déplore quelques absents de marque, elle bénéficie aussi du retour d’autres cadres à l’image du latéral gauche napolitain  Faouzi Ghoulam (suspension) et du défenseur axial rémois Aïssa Mandi (blessure).

@2022mag.com