Le moins que l’on puisse dire, c’est  que le nouveau sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Milovan Rajevac, arrive avec une forte conviction et un moral gonflé à bloc. Si l’on se base sur sa première déclaration faite à un média algérien, le natif de Cajetina a vraiment hâte de prendre en main ce groupe de Fennecs dont il affirme connaître tous les éléments, reconnaît le talent et envisage de l’emmener en Russie en 2018:  »  Dur et difficile  notre groupe, a-t-il confié à competition.dz, mais je crois dur comme fer en notre qualification. Je connais les trois sélections de ce groupe B qui me sont très familières, et donc nous allons nous préparer du mieux possible pour ces rencontres et ce challenge qui est celui d’arracher notre qualification pour la prochaine Coupe du monde en Russie. Croyez-moi, si je ne pensais pas que nous étions tout à fait capables de nous qualifier, jamais je n’aurais accepté de prendre ce poste. Donc, bien sûr que je crois en nos chances ». En voila un qui n’use pas de la langue de bois  et dont le discours va beaucoup plaire aux millions de fans d’El Khadra. Mais attention à l’excès d’optimisme. Pour rappel, l’Algérie sera opposé  dans le groupe B à la Zambie, au Nigeria et au Cameroun.

@cheikhmabele