Mohamed Aboutrika aime l’Algérie et les fans algériens le lui rendent bien chaque fois qu’ils ont en l’occasion.Voilà pourquoi l’ancienne star du football égyptien, élégant milieu offensif de la fin des années  1990 à 2013, au palmarès impressionnant avec Al Ahly et les Pharaons,  s’est réjoui du tirage au sort qui a placé les Fennecs et les sextuples champions d’Afrique dans le même groupe de la prochaine phase finale de la Coupe arabe prévue du 1er au 18 décembre à Doha.

 Algérie - Egypte , éliminatoires du  Mondial 2010

Algérie – Egypte , éliminatoires du Mondial 2010

Pour le natif du Caire, ces retrouvailles seront une bonne chose car ce sera l’occasion de faire oublier la tension entre les deux pays née en 2009 après la qualification de l’Algérie au Mondial 2010 au détriment des représentants du Nil:  «Je suis très heureux de  voir les Pharaons  dans le même groupe que l’Algérie,  a confié l’homme aux 104 sélections et 38 buts au micro de la chaîne BeIN Sports, c’est une occasion de résoudre des problèmes et d’améliorer nos relations, notre respect et notre amour les uns pour les autres. J’adore visiter l’Algérie, les gens sont sympathiques, j’adore, le pays d’un million de martyrs. J’espère que le match sera l’occasion de diminuer les tensions entre les deux nations. J’espère que toutes les équipes auront leurs meilleurs joueurs. Je sais combien il est difficile pour les joueurs étrangers de participer. En Egypte, par exemple, Mohamed Salah ne sera pas présent ».

-Une chose est sûre, depuis ce triste épisode de 2009, les relations entre les deux footballs se sont apaisées. L’Algérie a été bien reçue au Caire lors de la CAN  2019  qu’elle s’est brillamment octroyée alors que l’Egypte sombrait sur ses terres. Et les multiples duels être clubs dans les campagnes continentales ne créent plus de remous. Et même si le choc prévu à Doha en décembre n’opposera pas les sélections A, il est intéressant de lire le bilan chiffré des confrontations entre les deux pays depuis le début des années 60. Il est légèrement à l’avantage des Fennecs :  28 matches : 10 succès algériens, 8 égyptiens , et 10 matches nuls.

@Cheikh Mabele