Revenu aux affaires  il y a moins d’un mois en Tunisie,  à la tête de l’ ES Sahel, Georges Leekens  va sans doute affronter jeudi son premier gros test  face au WA Casablanca en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe (UAFA). Lors de la manche aller, son équipe avait tenu le choc (0-0) dans l’enfer du stade Mohammed V. A Sousse, il s’agira de confirmer en gagnant et en validant le billet pour les quarts de finale. Une façon pour le technicien belge de poser un socle solide pour la suite de la saison.

Interrogé à la veille du match, il a dit à ses hommes  de se méfier de la force de l’adversaire :  » Ce sera un match difficile eu égard à la qualité technique de l’adversaire et sa capacité à faire la différence à n’importe quel moment de la partie, a-t-il confié en conférence de presse, Ce sont les “petits détails  qui scelleront le sort du match et détermineront la formation qui jouera le prochain tour ».

Mais dans le langage de l’ancien. sélectionneur des aigles de Carthage prudence ne signifie pas attentisme:  “En jouant sur sa pelouse et devant son public, l’Etoile se doit d’attaquer le premier, mais la vigilance reste de mise. En dépit de la mauvaise passe qu’il traverse en championnat du Maroc, le WAC demeure un adversaire redoutable contre lequel je vais aligner la meilleure formation dont je dispose mais les trois semaines passées à la tête de l’équipe ne me permettent pas de changer beaucoup de choses bien que je connais certains joueurs que j’avais en sélection ».  En cas de qualification, Leekens aura les coudées plus franche pour préparer la suite du championnat de Ligue 1. Pour mémoire, après sept journées,l’ESS est troisième à sept points du CS Sfaxien et à cinq longueurs du CA Bizertin mais avec match en plus à disputer.

@2022mag.com