Les trois ténors de la Premier League égyptienne ont fait une entrée en jeu contrastée  lors de la 18ème journée du championnat. La première  de l’après confinement. Deux équipes, Al Ahly et Pyramids FC, ont flambé, et le troisième, le Zamalek, a bafouillé son football et a ainsi concédé quatre  points au classement  à ses adversaires. Al Ahly a difficilement  son dauphin, l’Arab Contractors (2-0) grâce notamment à  deux buts signés Mohamed Hani et par l’inévitable défenseur latéral tunisien, Ali Maaloul dans le temps additionnel.

Une performance qui a ravi l’entraîneur René Weiler qui estime le résultat logique et légitime : »Nous avons dominé la majorité du match et nous avons raté de nombreuses occasions contre . D’un autre côté, notre adversaire se s’est procuré aucune occasion sérieuse  durant toute le match. Notre premier but nous a permis de prendre le contrôle du milieu de terrain jusqu’à ce que Maaloul réussisse à marquer le deuxième but avant le coup de sifflet final»; A noter une autre bonne nouvelle pour les Red Devils, le retour à la compétition de  Hamdi  Fathi a)très onze mois d’indisponibilité en raison d »une blessure.

 De son côté Pyramids FC , troisième au classement, n’a fait qu’une bouchée de Tanta (3-0) dont il a réglé sort en onze minutes après la pause grâce à  un triplé d’Abdallah  Es-Said (49′,  58e sur penalty et 60′) . Le Zamalek est le perdant de la reprise  en raison du nul concédé face à l’Ittihad Alexandrie (1-1) et malgré un premier succès en match retard face à Al Masry (1-0). Les chances  de titre n’existent pratiquement plus pour les Chevaliers blancs  et ceux d’une place en Ligue des champions s’amenuisent considérablement. Ce qui a conduit l’impétieux  président Mortada Mansour à sanctionner financièrement son groupe  avec une mande de 100 000 livres égyptienne par joueur. La prochaine journée s’étalera entre le 10 et le 15 août.

@2022mag.com