Zamalek bonLe travail continue au Zamalek, après le départ surprise du Portugais Jaime Pacheco le 1er janvier pour Al-Shabab (Arabie saoudite), qui a surpris tout le monde au club alors que l’équipe occupe provisoirement la tête du championnat égyptien,

Pour remplacer Pacheco, qui aurait laissé une lettre manuscrite à son désormais ex-employeur lui annonçant son départ pour Al-Shabab qu’il a dirigé en 2009, le Zamalek a chargé son ex-adjoint Mohamed Salah d’un nouvel intérim sur le banc.

C’est donc l’expérimenté technicien qui officiera samedi contre le Petrojet de Suez, cinquième au classement, pour le compte de la 16e journée.

 

@2022mag.com