Les Chevaliers blancs du Caire sont heureux, ils ont remporté samedi à Riyadh la troisième édition de la Supercoupe saoudi-égyptienne, qui s’était jouée pour la dernière fois en… 2003.de ses étrangers, le latéral droit  international tunisien Hamdi Nagguez et l’avant-centre de la RD Congo Kabongo Kasongo, qui a doublé la mise sur un centre de Nagguez et a trouvé le poteau en seconde période. Le Hilal a sauvé l’honneur grâce à une réalisation de son buteur, le Syrien Omar Khribin, meilleur joueur asiatique 2017, en début de seconde période. A l’issue de cette soirée particulière qui mettait aux prises le champion saoudien au vainqueur de la Coupe d’Egypte, le Zamalek doit une fière chandelle à son gardien de but Gennesh, auteur de plusieurs interventions décisives qui ont permis au club cairote de repartir avec le trophée, au grand plaisir de son président Mortada Mansour, qui a manifesté avec toute la retenue qui le caractérise sa joie !

@Samir Farasha