C’est décidément le feuilleton de la semaine en Egypte, une affaire bien embarrassante pour les deux géants du Caire. Encore un rebondissement dans l’affaire Moemen Zakareya. Jeudi soir, la fédération (EFA) a décidé de suspendre provisoirement le joueur du Ahly ainsi que deux éléments du Zamalek, Khaled Qamar et Maarouf Youssef, le Nigérian, en attendant de statuer, probablement dimanche, sur leurs cas respectifs.

Un bref rappel des faits s’impose : lundi, la fédération égyptienne, via une déclaration de son vice-président sur une radio locale, avait annoncé que Zakareya, recruté par le Ahly et réclamé par le Zamalek auquel ENPPI l’avait prêté, n’était finalement pas suspendu temporairement comme annoncé précédemment.

La semaine passée, le Ahly du Caire affirmait avoir dûment recruté le jeune élément prêté 18 mois par ENPPI au Zamalek. Moemen Zakareya avait même rejoint les Diables Rouges et débuté les entraînements avec son nouveau club.

Dans le même temps, le Zamalek clamait avoir validé le transfert définitif, par l’intermédiaire de son président Mortada Mansour. Ce dernier, qui a produit auprès de la fédération (EFA) et des médias un contrat signé par Moemen Zakareya, a formulé une plainte contre le joueur.

L’EFA a donc ouvert une enquête officielle et dans un premier temps, semblait avoir décidé de suspendre temporairement le joueur en attendant de faire toute la lumière sur ce dossier brûlant

. Agé de 26 ans, Zakareya était le meilleur buteur du Zamalek (7 réalisations en 15 matches) quand il a rejoint le grand rival cairote pour cinq ans. En signe de rétorsion, le Ahly a également déposé une plainte auprès de la fédération contre le Zamalek qu’il accuse de lui avoir soufflé trois joueurs cet été après qu’il aient déjà signé (Ayman Hefny,Khaled Qamar, Marouf Youssef). Qamar a, depuis, avoué avoir signé pour le Ahly avant de se mettre d’accord avec le Zamalek.

 

@2022mag.com