Qui succèdera au Ahly du Caire, auteur du doublé Coupe-championnat voici quelques semaines ? La 59e édition de la Premier League égyptienne débute ce week-end, et les Diables Rouges en sont encore les grands favoris, même si le Zamalek prépare la contre-attaque…

Dix points d’avance sur Misr Lel-Makasa, son dauphin-surprise. Vingt et une longueurs sur le Zamalek, ce frère ennemi de toujours rejeté sur la troisième marche. Le Ahly du Caire a littéralement survolé le dernier championnat, comme en 2015-16 du reste. Mais avec cette supériorité qui a totalement découragé l’adversité puisqu’il n’a perdu aucun de ses 34 matches.

Hossam Al-Badry, son entraîneur, a su créer un environnement sportif favorable à l’expression du groupe qui avait connu trois techniciens lors du précédent exercice. Une stabilité payante puisque les Diables Rouges cairotes, toujours en lice en Ligue des champions d’Afrique 2017, ont également su retourner la vapeur en finale de la dernière Coupe nationale et s’imposer aux dépens d’ El-Masry Port-Saïd.

 Les fans feront-ils enfin leur retour massif dans les les stades ?

Les fans feront-ils enfin leur retour massif dans les les stades ?

Naturellement, le Ahly part grand favori à sa propre succession. Certes, il a perdu son capitaine Hossam Ghaly, parti renforcer les Saoudiens d’Al Nassr, ainsi que son défenseur axial Ahmed Hegazy, qui s’est engagé avec WBA (Premier League). Amr Gamal, son attaquant, a quant à lui été prêté au Bidwest Wits (AFS) pour une saison.

En contrepartie, le Ahly a recruté pour quatre ans le Sud-Africain Phakamani Mhlambi, un ailier arrivé du même Bidwest, sans oublier le défenseur syrien Abdullah El-Shami (ex-Safa SC, Liban). En juin était arrivé le prometteur Marocain Walid Azaro (ex-DH El-Jadida).

L’avant-saison, très rythmée par des transferts en tous genres, a également vu les clubs voter l’augmentation du nombre d’étrangers – on passe de trois à quatre – mais aussi décider d’offrir la possibilité de recruter deux Syriens et deux Palestiniens par club, considérés comme joueurs nationaux.

Les promus ont pour noms cette saison Al Assiouty Sport (Assyout), Al Nasr (Le Caire) et Al-Ragaa (Matrouh). Trois techniciens étrangers sont au départ de cette édition : le Macédonien Nejbosa Jovovic (Zamalek), le Français Sébatsien Desabre (Ismaïli) et l’Espagnol Juan José Maqueda (Ittihad Alexandrie).

Derrière le Ahly, la chasse est menée par le Zamalek. Le club présidé depuis 2014 par le facétieux Mortada Mansour a eu bien du mal à recruter son entraîneur Jovovic à l’intersaison, lui qui en a consommé quinze en l’espace de trois ans ! Il a porté son choix sur Nesboja  Jovovic, le technicien du Faisaly jordanien, vainqueur de la Coupe de l’UAFA au Caire en juillet.

Le Zamalek  (photo cafonline.com )

Le Zamalek (photo cafonline.com )

L’effectif des Chevaliers blancs a également subi de profondes modifications, le président ayant décidé de « libérer » ou de prêter une douzaine d’éléments. Le Zamalek a prêté Mahmoud Shikabala à Al Raed (Arabie saoudite). Mais il a fait venir des étrangers tels que le Ghanéen Ben Acheampong (ex-Dakhleya) ou encore le Congolais (RDC) Kasongo Kabongo (ex-Ittihad Alex).

Le Zamalek, qui n’a plus rien remporté depuis son doublé en 2015, suivi d’une finale de Ligue des champions perdue en 2016, a faim de trophées. Mais il ne sera pas le seul concurrent à tenter de doubler le Ahly.

Misr Lel Makasa, le vice-champion, tentera de maintenir son rang sous la direction de Ehab Galal. Al-Masry, Smouha et Ismaïli, respectivement 4e, 5e et 6e, seront eux aussi à l’affût.

Masry a fait appel à deux Burkinabés réputés : le goleador Aristide Bancé, meilleur buteur du championnat ivoirien 2017 remporté avec l’ASEC, et son compatriote, le défenseur Mohamed Koffi, viré par le Zamalek, deux valeurs sûres.

Smouha, l’un des clubs d’Alexandrie, a recruté européen : un attaquant serbe, Nikola Komazec qui arrive du South China (Hong Kong) et un milieu macédonien, Bojan Najdenov, issu du Rabotnicki Skopje.

Parmi les outsiders, l’Ittihad Alexandrie (8e en 2017) sera certainement parmi les plus ambitieux au regard de son recrutement. Sont arrivés le Tunisien Mohamed Ali Moncer (international A) prêté par l’Espérance Tunis, le Guinéen Moussa Diawara (ex-Kaloum), le Ghanéen Isaac Mensah (prêté par Hearts of Oak) et l’Ivoirien Fabrice Kouakou « Manucho (ex-CS Constantine). Le club a également fait appel au buteur vétéran Hossam Salama « Paulo », 32 ans, sacré deux fois roi des buteurs les saisons précédentes.

La dernière journée de ce championnat qui promet d’être joué à flux tendu est programmée le 20 mai 2018, un peu moins d’un mois avant le coup d’envoi de la CM 2018 en Russie, tournoi pour lequel les Pharaons égyptiens sont plus que jamais en lice à deux matches du terme de la phase préliminaire…

@Samir Farasha

1re journée

Vendredi 8 Septembre

Dakhleya – Petrojet 1-1 ; Arab Contractors – Al-Ragaa 3-0

 Samedi 9 Septembre

Tanta – Al-Nasr ; Ittihad Alexandrie – Ismailï; El Entag El Harby – Zamalek

 Dimanche 10 Septembre

Asyouti Sport – Maqassa ; Al-Masry – Wadi Degla ; Ahly – Talae El- Geish

 

Lundi 11 Septembre

ENPPI – Smouha