usm_alger_joie_101118-750x410-9999x9999-c

 La CAF a procédé au Caire au tirage au sort de la phase des poules en Ligue des champions, ainsi qu’au tour de cadrage de la Coupe de la Confédération. Celle-ci ne verra aucune opposition directe entre clubs arabes. Analyse.

Présente à la CAF depuis juin dernier, Fatma Samoura, déléguée générale de la FIFA pour l’Afrique, présidait mercredi soir au Caire la cérémonie des tirages au sort des compétitions de clubs. En l’absence du président Ahmad, actuellement au Sénégal pour la clôture du tournoi de l’UFOA, celle-ci a donc vu le seul et unique représentant de son pays, Génération Foot, associé aux deux compétitions.

Pour rappel, Génération Foot est engagé en LDC contre le Zamalek qu’il a battu 2-1 à l’aller. Le match retour, déplacé de 24 heures du Caire à Borg el-Arab à la demande le CAF et pour des raisons de sécurité, n’a pas été joué, Génération Foot ayant contesté cette modification qui lui a été signifiée dans des délais non conformes selon le club aux dispositions règlementaires de la CAF. 

La CAF, en prélude au tirage au sort, a finalement reprogrammé ce match le 24 octobre au Caire. De fait, Génération Foot et Zamalek étaient tous deux associés à la LDC et à la Coupe de la Confédération. Le perdant jouera le tour de cadrage de la deuxième compétition continentale, tandis que le vainqueur intègrera le groupe A de la phase de poule.

Penchons-nous justement sur la Ligue des champions dont le tirage a été assuré par deux légendes égyptiennes, Mohamed Shawky et l’immense Ahmed Hassan (184 sélections). Le groupe A réunit le Primeiro de Agosto (ANGO), le TP Mazembe (RDC), Zesco United (ZAM) et donc, le vainqueur de Génération Foot – Zamalek. 

Une poule relativement relevée avec le TPM, multiple vainqueur de la LDC et demi-finaliste 2019, mais dont le Zamalek, s’il parvient à se qualifier, peut espérer accrocher l’une des deux places qualificatives pour les quarts. Justement, le TPM est, selon le calendrier, le premier adversaire de GF/Zamalek, les 29 ou 30 novembre prochains.

La poule B a une tonalité extrêmement nordiste avec trois clubs arabes : l’Etoile du Sahel, le Hilal soudanais, le Ahly du Caire, auxquels s’est agrégé le FC Platinum (ZIM). Ce dernier a pris part à la phase de poule la saison passée et avait terminé bon dernier, sans aucune victoire, dans le groupe de l’Espérance.

ES Sahel

ES Sahel

Demi-finaliste de la C2 africaine en 2019, l’Etoile du Sahel retrouve la phase de poule de la LDC, une compétition remportée à deux reprises par le club de Sousse. Quant au Ahly, qui fut éliminé en quart (giflé 5-0 par les Mamelodi Sundowns en 2019), il revient plus déterminé que jamais. Ces deux-là sont les favoris logiques de la poule, et s’affronteront dès la première journée en Tunisie. Le Hilal et Platinum ne devraient malheureusement se contenter que des miettes, dans le sillage des deux géants…

Le groupe C s’ouvrira sur une affiche exceptionnelle : USM Alger – Wydad ! Le club algérien et son rival marocain sont associés avec le Petro Atletico, autre club angolais, et surtout les Mamelodi Sundowns, champions 2016 et demi-finalistes en 2019. Le club sud-africain retrouve une fois encore le WAC qui l’a éliminé en avril-mai dernier (2-1, 0-0). Dans cette poule, la course aux quarts promet d’être disputée entre le Wydad, pas remis du traumatisme de la finale perdue contre l’Espérance de Tunis, l’USMA -très ambitieux malgré de sérieux problèmes économiques- et les Sundowns, club sud-africain le plus régulier ces dernières années en LDC.

Que dire enfin de cette poule D elle aussi très indécise ? Elle regroupe le Raja de Casablanca, la JS Kabylie, le Vita Club de Kinshasa et l’Espérance de Tunis, vainqueur des deux dernières éditions. Particularité de ce groupe ? Il ne rassemble que d’anciens champions d’Afrique ! Il s’ouvrira d’ailleurs sur un explosif Raja-Espérance à Casablanca, avant d’enchaîner sur Espérance-JSK lors de la deuxième les 6 et 7 décembre…

 WAC

WAC

Le mot d’ordre de cette phase, dont les six journées sont programmées les 29-30 novembre (J1), 6-7 décembre (J2), 27-28 décembre (J3), 14-15 février 2020 (J4), 21-22 février (J5) et 6-7 mas (J6) : « Du fair play et du bon football », ainsi que l’a appelé de ses vœux Mohamed Shawky, l’une des deux légendes qui ont pris part au tirage au sort.

Passons maintenant à la Coupe de la Confédération, toujours plus relevée, et qui a procédé au tirage du tour de cadrage : celui où les battus des seizièmes de finale de la LDC rejoignent les vainqueurs des seizièmes de cette compétition pour une ultime fusion. Les vainqueurs de ces chocs disputeront dans la foulée la phase de poules. 

Premier choc, Pyramids FC (EGY) se déplacera à Dar-Es-Salaam pour affronter Yanga de Tanzanie. Les protégés de Sébastien Desabre découvrent les compétitions continentales et l’apprentissage se fait en accéléré. Il leur faudra éliminer un club très largement à leur portée.

Le perdant de Génération Foot-Zamalek sera quant à lui opposé aux surprenants Béninois de l’ESAE FC, avec match aller au Sénégal ou en Egypte. Là encore, le premier nommé part avec les faveurs des pronostics face à cette équipe qui a sorti Salitas (BUF) quand même.

Extrêmement séduisants dans le jeu, les Algériens du Paradou AC auront la chance de recevoir au match retour un adversaire ougandais, Kampala City (KCCA), à l’excellente réputation et qui a pris part aux poules de la LDC en 2018. Méfiance donc.

Le Hassania Agadir recevra lui aussi au retour un club zambien, Green Eagles reversé en CDC, qui a notamment écarté les Orlando Pirates en Ligue des champions. Il faudra limiter la casse avant de produire la différence à domicile. Du 50-50 à priori donc.

Autre club marocain, plus expérimenté celui-là, la Renaissance de Berkane. Le finaliste de l’édition 2019 se rendra à Madagascar pour défier FOSA juniors. Un adversaire accrocheur, chez lui notamment. Avantage aux Orange à condition de bien négocier l’aller.

FC Nouadhibou

FC Nouadhibou

El-Masry de Port-Saïd aura la tâche aisée aux Seychelles face au modeste Cote d’Or qui a quand réussi l’exploit d’avancer jusqu’à ce tour de cadrage. Les Egyptiens ne devraient pas trembler, et sont favorisés par le tirage sur le cou

Le FC Nouadhibou, seul rescapé du football mauritanien, peut rêver d’un exploit face au Triangle FC du Zimbabwe, un club sans référence à ce niveau-là. Les protégés du président Aziz Boughourbal n’ont jamais joué les poules mais un résultat favorable à domicile, par deux buts d’écart, permettrait d’envisager sereinement le déplacement du retour à Harare…

Enfin, Al-Nasr, ultime rescapé du football libyen, accueillera sur terrain neutre Proline d’Ouganda. Là encore, les débats paraissent relativement équilibrés…. 

Les matches aller auront lieu le 27 octobre et le retour une semaine plus tard, le 3 novembre. A vos pronostics !

@Samir Farasha