Le tour de cadrage de la C2 africaine concerne dix clubs arabes. Avec une affiche, la confrontation 100% marocaine entre le FUS Rabat et le MAS de Fès. Les vainqueurs seront qualifiés pour la phase de poules.

Soumise cette année à une nouvelle formule, la Coupe de la Confédération africaine fait se croiser ce week-end trente-deux clubs, dont les seize rescapés seront répartis dans quatre groupes de quatre. Seize de ces trente-deux clubs sont en fait les perdants du tour précédent de la Ligue des champions.

Au total, dix formations issues du football arabe sont engagées dans ce tour de cadrage, dont trois marocaines, deux algériennes, deux égyptiennes, deux tunisiennes et une soudanaise.

Le CS Sfaxien devra se méfier de Kadiogo

Le CS Sfaxien se déplace en terre burkinabè, à Ouagadougou, pour y affronter le Rail Club du Kadiogo, éliminé au tour précédent de la LDC par l’USM Alger. A la suite des graves incidents survenus lors du match retour, le jury disciplinaire aurait pu disqualifier le RCK. Il a préféré l’obliger à disputer un huis-clos, tout en infligeant une suspension de banc de touche de huit matches à son coach, Kamou Malo, ainsi qu’une amende de 30 000 dollars au club. Le CS Sfaxien aura fort à faire face à ce RCK qui n’est rien de moins que le club leader du football burkinabè. Sfax s’appuiera sur la solidité défensive éprouvée dimanche passé en championnat contre l’Espérance de Tunis (0-0). Le club tunisien, qui reçoit au retour, part favori.

Au Maroc, on aura les yeux fixés sur l’affiche FUS Rabat – MAS de Fès, deux formations respectivement huitièmes de Botola 1 et de Botola 2. Le FUS, entraîné par l’ancien international Hoalid Regragui, a perdu mercredi son choc contre le Raja (2-0) et doit se faire pardonner de son élimination en LDC par les Libyens du Ahly Tripoli. Le MAS, qualifié contre le Sporting Gagnoa (CIV) il y a trois semaines, a perdu ses trois derniers matches de Botola 2. Avantage au FUS qui accueille.

 Regragui (FUS)

Regragui (FUS)

« Sauvé des eaux » en vertu de la disqualification des clubs maliens (Fédération suspendue par la FIFA) et alors qu’il avait été battu 2-0 par le Djoliba au tour précédent, Al-Masry de Port-Saïd doit justifier sa présence. Et le déplacement à Kampala pour y affronter le KCC lui en offre l’occasion. Troisième du championnat derrière l’inamovible Ahly et le surprenant Misr Lel Makasa, Al-Masry aime la compétition continentale, et son coach, la légende Hossam Hassan, encore plus ! Les Egyptiens ne devraient pas avoir la partie facile face au KCC, un club ambitieux comme le football ougandais ces derniers temps et habitué aux compétitions continentales. Un nul serait à coup sûr un bon résultat pour les hommes de Hossam Hassan.

Autre formation égyptienne appelé à se déplacer, Smouha d’Alexandrie va croiser Bidvest Wits d’Afrique du Sud. Le club sud-africain, actuel dauphin de son championnat, ne manque pas de repères puisqu’il affrontait au tour précédent le Ahly du Caire qui s’est difficilement qualifié en LDC (0-0, 1-0). Smouha, qui n’est pas du calibre des Diables Rouges cairotes, devrait souffrir. A moins que les Alexandrins, emmenés par leur buteur Ahmed Hassan Mekki, affichent la même rigueur et la même efficacité que lors de leur succès samedi dernier contre le Zamalek (2-0)…

Voyage compliqué pour l’IR Tanger en Guinée

Le Mouloudia d’Alger sera quant à lui en Tanzanie, à Dar-es-Salaam, pour défier le Yanga, leader du championnat national. Le club algérois, qui vient d’éliminer la JSK en quart de finale de la Coupe nationale aux tirs au but, n’a plus gagné un seul match de compétition depuis le tour précédent de Coupe d’Afrique contre Renaissance FC (RDC). Un duel a priori équilibré même si le MCA a l’avantage de recevoir au retour.

 JS Kabylie défiera un vieil ennemi, le TP Mazembe

JS Kabylie défiera un vieil ennemi, le TP Mazembe

Autre club algérien concerné, la JS Kabylie retrouve son vieil ennemi africain, le TP Mazembe, qu’elle a déjà souvent croisé en compétition continentale. Reversé en C2 après son élimination par Caps Utd (ZIM), le TPM est désormais entraîné par Pamphile Mihayo après le départ du Français Thierry Froger. Mazembe demeure le tenant de cette compétition remportée en 2016, et compte bien conserver son trophée. Toujours relégables en championnat, les Lions du Djurdjura ont battu le NAHD (2-1) en match en retard avant de rejoindre Lubumbashi. Attention au jeune Ben Malango, le jeune avant-centre en forme des Badiangwena…

Notons le déplacement, a priori plus facile, du Club Africain de Tunis à Port-Louis (Maurice) face à l’ASPL 2000. Les Tunisois devraient prendre une petite avance dès ce match.

Voyage certainement plus compliqué pour l’IR Tanger en Guinée, sur les terres du Horoya Conakry. Le club guinéen, qui a bien résisté en LDC contre l’Espérance de Tunis (1-3, 2-1) part avec la faveur des pronostics. Mais l’IRT, qui a éliminé l’AS Kaloum, l’autre géant guinéen, au tour précédent (0-1, 3-0), ne s’en laissera pas compter.

Enfin, un mot sur Hilal Obayed, le représentant soudanais, qui tentera de réaliser un exploit en Gambie face au club portuaire local. Le Hilal Obayed, qui n’a rejoué qu’un match de championnat depuis sa qualification surprise devant SM Sanga Balende de RDC, a fait match nul contre Khartoum 3 le week-end dernier. Une bonne façon de préparer le déplacement à Banjul.

@Samir Farasha

Le programme du tour de cadrage aller :

RC Kadiogo (BUF) – CS SFaxien (TUN)

FUS Rabat (MAR) – MAS Fès (MAR)

Kampala CC (OUG) – Al Masry Port-Saïd (EGY)

Young Africans (TAN) – MC Alger (ALG)

Wits Bidvest (AFS) – Smouha Alexandrie (EGY)

ASPL 2000 (MRC) – Club Africain (TUN)

TP Mazembe (RDC) – JS Kabylie (ALG)

Ports Authority (GAM) – Hilal Obayed (SDN)

Horoya Conakry (GUI) – IR Tanger (MAR)