Le club marocain s’est imposé dans le temps additionnel grâce à un but de son goleador togolais Laba. Sera-ce suffisant pour aller chercher le titre dimanche à Borg El-Arab ?

Un stade plein, une ambiance surchauffée, il n’en fallait pas plus pour motiver une formation de Berkane désireuse de marquer des points décisifs dans cette finale aller de Coupe de la Conféderation, disputée à 22h locales.

Et c’est justement ce qu’il s’est passé : les coéquipiers de Kodjo Fo-Doh Laba ont pris le contrôle du match dès les premières secondes pour ne plus jamais le lâcher. La domination des Orange a été constante, eux qui ont très vite mis la pression sur le jeune gardien Omar Salah (20 ans) titularisé en l’absence de Gennesh suspendu, et de sa doublure, Emad, blessée.

Dès la 15e minute, un coup franc de Nemsaoui, le très offensif latéral droit, était repris de la tête par Laba qui trouvait le poteau, le ballon revenait en jeu sur Ouidare dont la frappe était repoussée par le gardien. Trois minutes plus tard, une nouvelle frappe de Laba obligeait Omar Salah à se détendre. Le Zamalek pliait mais ne rompait pas.

RS Berkane -Zamalek ( photo cafonline.com)

RS Berkane -Zamalek ( photo cafonline.com)

Juste avant la pause, Laba profitait d’un cafouillage sur un corner pour dévier astucieusement un ballon… renvoyé par la base du poteau ! A la pause, le Zamalek pouvait s’estimer de ne pas avoir encaisser de but, même si par instants, il avait su répondre, en particulier sur des contres orchestrés par Kahraba, le meilleur atout offensif des Cairotes.

Au retour des vestiaires, c’est justement Mahmoud Kahraba qui, à la réception d’un centre de Nagguez, tentait un ciseau acrobatique qui prenait la direction de la lucarne. Mais l’immense M’Hamdi intervenait et déviait in extremis en corner (57e). Après cette opportunité égyptienne, Berkane reprenait le contrôle des opérations. L’entrée en jeu de son capitaine Aziz redonnait un peu de tonicité sur le plan offensif. A la 73e, la VAR faisait officiellement son entrée dans les compétitions africaines : les Marocains réclamaient un penalty sur un jeu au sol litigieux dans la surface de Tarek Hamed, soupçonné d’avoir détourné le ballon de la main. Janny Sikazwe, le Zambien, prenait le temps de vérifier sur écran et décidait finalement de ne rien accorder. L’Egyptien, alors qu’il était au sol, avait contré un ballon devant le but avec le haut de la poitrine.

Alors que les deux équipes commençaient à souffrir sur le plan physique, Berkane en particulier après tant d’efforts pour marquer un but, et que le Zamalek s’enhardissait sur des contres, le match basculait. Laba, décidément le meilleur joueur de la RSB, obligeait le jeune Omar Salah à une superbe détente sur une tête qui prenait le chemin du but (88e). L’Egyptien allait-il remporter ce duel avec le co-meilleur buteur de la compétition (7 buts) ?

Zamalek ( photo cafonline.com)

Zamalek ( photo cafonline.com)

La réponse survenait  sur un contre rondement mené dans le couloir gauche, Fo-Doh Laba relayait avec son compère Laachir, et battait Salah d’une frappe sous la barre à bout portant (1-0, 90e+4) ! Le stade explosait de bonheur. Il restait moins d’une minute, Berkane avait eu raison d’insister jusqu’au bout et s’imposait sous les yeux d’un parterre de personnalités, d’Hervé Renard le sélectionneur des Lions de l’Atlas au président de la CAF Ahmad, en passant par Aziz Bouderbala et Fouzi Lekjaa, le président de la FRMF et… de Berkane.

Solide, la RSB se présentera résolument avec confiance dimanche pour la finale retour à Borg El-Arab. Un nul lui suffit pour décrocher le premier titre africain de son histoire. Elle pourra toujours compter sur Fo-Doh Laba, désormais seul meilleur buteur de cette C2 avec 8 unités. Quand au Zamalek, qui n’aura pas démérité même s’il a subi la plupart du temps, il lui faudra en montrer un peu plus devant son public pour espérer renverser la vapeur… 

@Samir Farasha

La feuille de match

Berkane – Zamalek : 1-0  (0-0). But : Fo-doh Laba (90e+4)

RS Berkane : M’Hamdi – Nemsaoui, Dayo, Mokedem, Yechou (Aziz, 58e) – Ouidare (El Haj, 84e) – El Kess (cap), El Helali, Farejane – Laachir (Bari, 90e+5), Fo-Doh Laba. Entraîneur : Mounir Jaouani.

Zamalek : Omar Salah – Nagguez, Alaa, Abdelghany, Gomaa – Tarek Hamed, Abdelaziz – Zizo, Obama, Kahraba (Ibrahim, 79e) – Omar El- Saïd. Entraîneur : Christian Gross.