L‘Egypte a commencé par un succès sa campagne de la deuxième phase des  éliminatoires du Mondial 2022. Placés dans le groupe F, les Pharaons, privés des services de la star de Liverpool,  Mohamed Salah, et du Gunner  Mohamed Elneny; se sont imposés au Caire par la plus petite des marges (1-0) face à une solide équipe de l’Angola.Pourtant, le but inscrit sur penalty par Magdi Afsha dès la cinquième minute augurait d’une soirée aisée. La suite, brouillonne et inefficace, ne fut pas à la hauteur du niceau présumé des  sextuples champions d’Afrique. Même si l’essentiel, comme l’ont souligné les commentateurs du match, c’était d’avoir pris trois points précieux en vue du leadership d’un groupe qui comprend également la Libye  qui a battu  (2-1) le dernier larron, le  Gabon.

Le sélectionneur égyptien a d’ailleurs reconnu la mauvaise passe de son équipe :  » Cette phase est la plus compliquée  en raison des circonstances particulières que nous subissons, a confié Hossam El-Badry en conférence de presse,  nous avons à peine eu le temps de préparer le match et les joueurs peuvent être excusés car ils sont très fatigués. Dans les prochains sorties les choses s’amélioreront. Je ne suis pas encore satisfait de notre prestation, mais ce qui compte le plus ce soir, c’est que nous ayons obtenu une victoire ». Il est vrai que les jpueurs sélectionnés  sont  issus, dans leur grande majorité, de clubs locaux ( Al Ahly, Zamalek, Pyramids FC…) qui viennent juste de clore la saison 2020-2021.

@2022mag.com

La formation égyptienne Mohamed El-Shennawi, Baher El-Mohammadi, Ahmed Hegazy, Mahmoud El-Wensh, Ahmed Fatouh, Tarek Hamed, Amr El-Sulaya, Ahmed Zizo Abdallah Al Said, 67′), Magdi Afsha (Hamdi Fathi, 90′), Hussein El-Shahat (Ramadan Sobhi, 67′), Mohamed Sherif. Entraîneur : Hossam El-Badry.