Certains clubs tunisiens étaient déjà affaiblis économiquement et le long confinement causé  par la pandémie du coronavirus n’a pas arrangé les choses. Salaires impayés et/ ou prolongations de contrats retardées provoquent bien des tensions. C’est ce qui arrive en tout cas  au Club Africain. Une tension dont s’est l’écho le finisseur Yassine Chammakhi qui a fini par claquer la porte du stage qui se déroule à  Hammam Bourguiba.

Le natif de Tunis ( 25 ans) s’est expliqué au sujet de ce coup de sang: «En dépit de la situation financière assez périlleuse que traverse le club depuis un bon bout de temps, j’étais toujours là pour aider mon équipe, a-t-il tranché au micro de la radio Express FM,  mais il n’y a pas que les joueurs qui doivent faire des sacrifices. Les dirigeants sont également dans l’obligation d’assumer leurs responsabilités. Il y a eu effectivement un moment où j’ai été à bout. Et si j’ai tenu, c’est parce que j’apprécie beaucoup ce club et je ne me voyais pas le lâcher en cours de saison. Mais maintenant, repartir sur une nouvelle saison sans un véritable accord, c’était hors de question».

Toutefois dans le même entretien, Le jeune Yassine a  fini par entrouvrir la porte qu’il venait de claquer en clamant son amour pour la formation : « «Malgré tout cela, je veux préciser que le C.A figure toujours parmi mes priorités. Je suis ainsi prêt à renouveler mon contrat; ce club m’a tout donné, c’est comme une deuxième famille pour moi. Comme je l’ai déjà dit, je ne compte en aucun cas tourner le dos au Club Africain, je suis prêt à renouveler mon bail avec le club sans aucun problème. Je demande seulement aux responsables de revaloriser mon salaire ». Pour le moment les représentants clubistes, à commencer par le président Abdessalam Younsi, non pas réagi publiquement à l’escapade d’un joueur  qui veut récupérer  des salaires impayés,  demande à tête prolongé (ou pas ) et ) voir son salaire revalorisé. Pour rappel, l’avant-centre est arrivé  au Club Africain en juillet 2017 avec lequel il remporté la Coupe de Tunisie en 2018.

@2022mag.com