Avant la trêve hivernale, le Sporting de Charleroi avait la place de dauphin en ligne de mire. il lui suffisait de battre le Royal Antwerp pour  doubler Genk le deuxième derrière le FC Bruges. Et les Carolos ont eu leur destin entre les mains quand  Seck (52′) a ouvert le score sur la pelouse de l’adversaire. Mais un relâchement a permis  aux locaux de renverser la table et de repasser devant. Ce qui n’a pas plu au coach des  Noir et Blanc :  » C’est clair qu’on est déçu, a pesté Karim Belhocine.

Avant d’entrer dans le détail de l’analyse : »« Leurs changements étaient offensifs, et ils ont beaucoup apporté, ça a été décisif. Je pense qu’on a eu l’occasion de faire le break, mais on n’a pas réussi. Ensuite on a reculé, puis à un moment donné vous encaissez et voilà… C’est dommage mais le football se joue jusqu’à la fin. On a reculé car l’adversaire poussait, mais je constate que beaucoup d’équipes reculent une fois qu’elles mènent au score. C’est vraiment quelque chose que l’on doit régler car c’est plus facile de jouer à 1-0 qu’à 0-0. Il faut qu’on reste dans le même état d’esprit ».

La pause hivernale va faire du bien au physique et au mental. Les protégés du Franco-Algérien ont encore le droit de rêver des play-offs 1 qu’ils n(ont pu disputer en 2020 en raison de l’arrêt prématuré de la Jupiler Pro League provoqué par la   crise sanitaire .

@2022mag.com