Alors qu’on déplore un premier désistement officiel, celui de la sélection du Rwanda, et qu’un deuxième ne devrait pas tarder, celui de  l »équipe du Maroc, détentrice du trophée  tout de même, le Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020 )  confié  au Cameroun est toujours au programme à loins de trois semaines du match d’ouverture. Si le Rwanda et le Maroc ne doivent pas participer c’est bien sûr en raison de la pandémie du coronavirus.

Mais li n’y a pas que la crainte provoquée par la crise sanitaire, il y a l’impréparation du pays hôte. Mise en lumière par le rapport de la Confédération africaine de football ( CAF ) en date du 8 mars .La visite d’inspection  a révélé,  selon ce rapport,  publié par les médias locaux,  de nombreuses insuffisances  qui montreraient que le pays n’est pas prêt à assumer la totalité du  cahier des charges. Les Camerounais eux-même en conviennent.

A l’image site spécialisé camfoot.com qui écrit « À moins de trois semaines avant le début du Championnat d’Afrique des Nations 2020, la Confédération Africaine de Football a fait parvenir à la Fédération Camerounaise de Football une lettre indiquant une liste de choses à pourvoir avant le début de la compétition. Mais au travers de cette longue liste, on comprend l’impréparation à plusieurs niveaux du Cameroun par rapport à cette compétition vraisemblablement pas si majeure.  Aspects Généraux et Compétitions, Arbitrage, Marketing, Média, Médical, Sécurité, Billeterie, IT, Hôtels/Voyages, les points à couvrir sont nombreux »  Alors, certains peuvent se demander à quoi joue l’institution faîtière du football africain ?  Qu’attendent ses dirigeants  pour annoncer un report voire une annulation de la compétition   Jouer l’autruche ne servira pas les intérêts du football continental.

@2022mag.com