Le Maroc et la Libye se sont logiquement qualifiés pour la phase finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) au détriment respectivement de l’Egypte (3-1) et de l’Algérie (1-1, 3-2 sur les deux matches.

Le Maroc a rossé l’Egypte. Auteurs d’un bon nul  à Alexandrie au match aller , les Lions de l’Atlas n’ont fait qu’une bouchée  des Pharaons (3-1) à Rabat.Et ce ne fut pas un succès de raccroc.  Les coéquipiers de Mohamed Ounajem ont martyrisé leurs adversaires et ont mené 3 à 0 à vingt minutes de la fin du match. Grâce à des réalisations signées Jawad El Yamiq (50′), Abderrahim Mokrane (54′) et Badr Belhrouz (70′). Malmenés, sans réel appétit, les Égyptiens n’ont sauvé l’honneur que grâce à un but inscrit contre son camp par Hamza El Semoummy  en fin de rencontre (85′). Le sélectionneur Jamal Sellami avait toutes les raisons d’être satisfait de la double performance de son groupe, même s’il espère que ce n’es que le début d’une grande aventure : « Les joueurs ont fourni beaucoup d’efforts durant cette période, a–il déclaré à l’issue d match,  ils ont promis de bien faire et ont tenu leurs promesses, on ne peut que les remercier, mais il nous reste encore beaucoup de travail à faire pour arriver fin prêts au CHAN, et réaliser de belles choses ». Au Kenya, les Lions de l’Atlas feront certainement partie des favoris.En tout cas, leur mission consistera à faire beaucoup mieux qu’au Rwanda en 2016 où ils furent éliminés dès le premier tour.

Libye - Algérie A' (1-1), photo faf.dz

Libye – Algérie A’ (1-1), photo faf.dz

L’Algérie ont raté le coche.  Il n’y a pas eu de miracle pour l’équipe nationale algérienne des locaux lors du match retour des éliminatoires du CHAN 2018 contre la Libye (1-1). Battus 3 à 2 a Constantine une semaine plus tôt, la bande à Darfalou sort par la petite porte. Les Algériens avaient pourtant ouvert le score, comme à l’aller, cette fois par Bendebka  (23′) qui a repris victorieusement une balle relâchée par le gardien libyen  Nechnouche suite à un tir puissant de Boudebouda. Un avantage logique parce que les Verts avaient globalement dominé le début de match.Ils auraient pu doubler la mise dans les minutes qui suivirent, mais une fois de plus la finition a fait défaut.Une inefficacité qu’ils vont finir par payer très cher en fin de première période avec l’égalisation heureuse signée Ellafi qu avait déjà marqué lors de la première manche. La deuxième période ressembla à la première avec de belles initiatives  algériennes, plus individuelles ( Meziani, Bendebka, Meziane) que collectives. Etonnamment, le président de la fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, présent à Sfax, ne semblait pas déçu par l’échec de son équipe : « Je tiens à féliciter les joueurs pour le match héroïque qu’ils ont livré, a-t-l confié en conférence de presse, ll ne faut pas oublier qu’on parle d’une équipe très jeune qui représente l’avenir du football. On a des talents qu’il faut exploiter pour mieux les entourer en prévision de l’avenir. Les joueurs ont sorti un match de grande qualité qui fait qu’on aurait pu se qualifier mais ça n’a pas marché ». Un fatalisme plutôt inquiétant.

@Cheikh Mabele

L’équipe du Maroc victorieuse de l’Égype

 Ali Mhamdi,   Badr Banoun, Jawad El Yamiq, Hamza Semmoumy, Abdeljalil Jbira ;
Salaheddine Saidi, Badr Boulahroud, Abdelilah Hafidi, Mohamed Ounajem, Ismail Haddad, Abderrahim Mokran. Enraîneur: Jamal Sellami.

La feuille du match Libye-Algérie (1-1)

Buts : Bendebka 23’ Algérie.  Ellafi 46’

Libye : Nechnouche, Sabbou (Anwar Makhlouf 75’), Mohamed Aboud, Brahim Aleyat, Abdusalam Tubal (Salouh 82’), Saâd Massaud, Al- Ghanoudi, Salem Ellafi, Al-Mabrouk Madeen, Bader Hassan, Ramadan Khalefelah.Entraîneur: Sedki

Algérie : Salhi, Zeroual (Benkhelifa 46’), Boudebouda, Madani (El-Mellali 82’), Bendebka, Benguit, Chérif El- Ouazzani, Meziane, Hamzaoui (Meziani 46’), Darfalou. Entraîneur. : Lucas Alcaraz.