A la suite de sa victoire claire et nette face à Charleroi (3-0), Anderlecht a pu retrouver le podium de la Jupiler Pro League et les ambitions qui vont avec. Ce succès, il le doit en partie à son jeune prodige Anouar Ait El-Hadj, 19 ans en avril prochain, au culot inouï et au talent incontestable. Le Belge-Marocani a été élu homme du match pour sa partition de but volée a bien aidé ses coéquipiers à faire la différence.

A l’issue du match, le milieu offensif a  répondu comme un joueur madré aux micros qui se tendaient vers lui et n’a pas hésité à mettre un bémol aux superlatifs qui pleuvaient ; « C’était une très belle soirée, avec une grosse victoire. Je suis content de mon équipe et de mon match personnel. Il me manque juste un but ou un assist mais le plus important c’est les trois points. Le match était plus intense en seconde période, mais on s’en est bien sorti. Au milieu, c’est là que je me sens le mieux, que je lis le mieux le jeu. Il y a de la concurrence à ce poste, c’est comme ça, mais si je travaille, ça ira. C’est juste dommage de ne pas marquer ou donner d’assist, mais ça viendra. C’est une fierté d’être dans ce groupe, on a une très jeune équipe et on a beaucoup appris depuis un an et demi. Kompany fait vraiment très bien son travail, et je suis fier d’être son joueur ».

D’ailleurs, il en a profité aussi pour rendre hommage au coach qui le dirige depuis son arrivée en 2018 :  » Aujourd’hui il était encore là derrière moi et c’est pour ça que j’ai fait un gros match. De rester simple dans mon jeu, plus simple. Et puis de me faire plaisir dans les seize mètres et d’être décisif. » ». Comparé par les observateurs à son compatriote marocain  Mbark Boussoufa, le natif de Molenbeek  dit son respect mais tient toute de même à préciser : « Oui, je l’entends souvent. Mais Boussoufa c’est un grand joueur, moi j’ai envie de laisser mon nom ici, d’être Anouar Ait El Hadj tout simplement ». En voilà encore un que  les Diables Rouges et Les Lions de l’Atlas ne vont pas manquer  de surveiller comme le lait sur le feu.

@2022mag.com