On connaît désormais le nom des qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de la Confédération. Le Raja Casablanca, tenant du titre, n’en fait pas partie, contrairement au HUSA Agadir, au Hilal soudanais et au duo tunisien Sfax-Etoile du Sahel

Vainqueur, mais éliminé. En déplacement au Congo, pour affronter Otôho d’Oyo, le Raja savait qu’il n’avait plus totalement son destin en main. Pour espérer se qualifier, le club vainqueur de l’édition 2018 devait vaincre, tout en espérant que le Hassania Agadir ne s’impose pas aux dépens de la RS Berkane. 

Ce scenario n’a malheureusement pas été exaucé. Le Raja, mené 1-0, s’est imposé 4-1 en terre congolaise grâce à des buts signés Benhalib (41e), Al-Warfali (44e), Nanah (64e) et Lajour (87E). Mais les protégés du Français Patrice Carteron ne terminent qu’avec sept points, une longueur derrière le HUSA Agadir, qui a dominé Berkane (1-0), déjà qualifié, dans le même temps.

RS Berkane (photo page Facebook du RCS) passe en quart

Du même coup, Berkane termine en tête avec 11 points et devance le Hassania (8 points), lequel doit une fière chandelle à Youcef Alfahli, buteur à la 26e. Les joueurs de l’Argentin Miguel Gamondi mettent fin aux espoirs du Raja de remporter coup sur coup deux Coupes de la Confédération. 

Rappelons que le Raja, avant sa victoire en déplacement, n’avait remporté aucun match de poule (quatre nuls et une défaite). C’est bien avant que les Verts ont laissé échapper leur qualification.

Le groupe B a souri sans surprise aux deux représentants tunisiens, le CS Sfaxien et l’Etoile du Sahel qui terminent aux deux premières places. Ces deux formations se sont imposées 1-0, respectivement aux dépens des Enugu Rangers (NGA) et du Salitas FC (BFA). Avec 12 et 10 points, l’Etoile et le CSS finissent loin devant leurs adversaires du jour. Il faudra compter avec eux dans les matches couperet, même si le football qu’ils proposent n’est pas forcément le plus attractif.

CS Sfaxien parmi les favoris de la Coupe de la CAF

CS Sfaxien parmi les favoris de la Coupe de la CAF

La surprise vient du groupe C où le Hilal Omdurman boucle le groupe à la première place devant Nkana FC de Zambie. Eliminé à ce même stade des poules l’an dernier, le club soudanais passe notamment au bénéfice de ses trois succès, tous à domicile, contre les deux Zambiens, Zesco (3-1) et Nkana (4-1) ce dimanche, sans oublier le 1-0 contre le Kotoko Kumasi.

Un succès qui porte la marque de son entraîneur, le Tunisien Nabil Kouki, dont c’est déjà le troisième passage sur le banc des Bleus après 2015 et 2017. Le grand bonhomme de cette campagne se nomme Walid Bakheet Hamid. Auteur d’un double contre Nkana, il compte 6 buts et se présente comme le meilleur réalisateur de cette CDC.

Enfin, on terminera par le groupe D, qui voit se qualifier le Gor Mahia kenyan et le Zamalek du Caire, de justesse. Le Zamalek termine 2e à égalité de points avec Gor, juste devant le NA Hussein Dey. Les chevaliers blancs du Caire passent grâce au nul (0-0) réalisé dimanche à Alger face à un NAHD incapable de marquer. Le club termine d’ailleurs avec la plus faible attaque de son groupe (4 buts).

Les classements

Groupe A

1 RS Berkane 11 points, 2 Hassania Agadir 8 points, 3 Raja 7 points, 4 Otôho Oyo 5 points

Groupe B

1 CS SFaxien 12 points, 2 Etoile du Sahel 10 points, 3 Enugu Rangers 5 points, 4 Salitas FC 4 points

Groupe C

1 Al Hilal 11 points, 2 Nkana 9 points, 3 Kotoko Kumasi 7 points, 4 Zesco Utd 7 points

Groupe D

1 Gor Mahia 9 points, 2 Zamalek 9 points, 3 NA Hussein Dey, 8 points, 4 Petro Luanda, 7 points.

@Samir Farasha