À Radès, la Tunisie a entamé sa campagne des éliminatoires de la CAN 2021 par un succès large et probant face à la Libye (4-1). Une performance  qui confirme que les Aigles de Carthage sont les grands favoris  d’un groupe  J composé également de la Guinée Equatoriale et  de  . Les protégés de Mondher Kebaier ont pris la mesure de leurs adversaires dès le dernier quart d’heure de la première période. Grâce à deux buts signés Wahbi Khazri sur penalty (33′) et Seifeddine Khaoui (42′) . Mais alors que les locaux espéraient rejoindre le vestiaire avec cette confortable avance, Hamdou Hounii a douché leurs espoirs en réduisant la marque dans le temps additionnel.

Tunisie = un début en fanfare dans le groupe J

Tunisie = un début en fanfare dans le groupe J

Qu’à cela ne tienne, Les Aigles de Carthage sont revenus  remontés et bien décidés à chasser le doute  après la pause. La punition des Libyens est assénée par le Marseillais Khaoui (52′) pour le premier doublé de sa jeune carrière internationale. Cette réalisation a rendu le match plus respirable pour les coéquipiers de Ferjani Sassi et pour le nombreux public qui avait largement garni  les travées du stade olympique .

Il faut rappeler que la Tunisie tétait privée pour ce match  de Naim Selliti, Wajdi Kechrida et Ghaylène Chaalali, blessés. A l’issue du match, le sélectionneur Mondher Kebaier a estimé que son équipe venait d’envoyer un message :  » “Nous nous sommes préparés pour faire une bonne entame des éliminatoires de la CAN 2021 et surtout essayé d’envoyer un message positif pour nous-mêmes et en même temps mettre en garde nos adversaires sur le bon état de forme de la sélection tunisienne. Quand on joue sur notre terrain, il faut qu’on impose notre jeu et notre domination notamment au niveau de la récupération et des occasions créées ».

Une mission remplie au-delà des espérances. Il reste maintenant à confirmer mardi soir à Malabo face à la Guinée  Equatoriale. Côté Libyen, le sélectionneur Faouzi Benzarti a laissé son adjointe soin de  tirer les leçons de la défaite : “Nous étions conscients de la difficulté du match et nous avons travaillé sur cette base, a confié Akrem Helali,  nos joueurs étaient prévenus dès le début sur les points forts de la Tunisie, à savoir; les balles arrêtées et les ballons en profondeur. Deux fautes de placement nous ont coûté deux buts.A la mi-temps, le sélectionneur avait prévenu ses joueurs du fait que les Tunisiens sont plus forts physiquement et qu’il fallait essayer de jouer les contres. Après avoir réduit le score l’équipe a repris de la confiance et commencé à poser son jeu mais la cohésion manquait au groupe”.

Des Lions de l’Atlas atones

Dans l’autre match concernant deux équipes nord-africaines, le Maroc était attendu pour son premier affrontement officiel  avec la Mauritanie  dans une phase de groupes d’une compétition continentale. Au final, ce fut une énorme déception pour les Lion de l’Atlas qui évoluaient pourtant dans leur antre de Rabat. Les coéquipiers de Hakim Ziyech ont été très entreprenants avec la maîtrise du jeu et la possession  mais ils ont fait preuve d’une rare maladresse et une incroyable inefficacité devant le but. Les attaquants chérifiens, atones depuis l’arrivée de Vahid Halilhodzic, ont été  écoeurés par  par la gardien adverse, un Namori Diaw  dans la forme de sa vie. » Notre gardien a fait des miracles derrière » avai commenté le sélectionneur de la Mauritanie l’issue du match.

Maroc - Mauritanie, 0-0 Les Lions de l'Atlas sans inspiration

Maroc – Mauritanie, 0-0
Les Lions de l’Atlas sans inspiration

Toutefois, le semi-échec du Maroc ne doit pas occulter les progrès des Mourabitounes dont le niveau se rapproche de façon inexorable de celui des équipes du top 16 africain.  D’où la belle satisfaction  mâtinée d’un test de regret  affichée par leur sélectionneur : « On a énormément défendu, trop défendu », a confié Corentin Martins en conférence de presse, on souhaitait avoir un peu plus le ballon, on a été trop timide et on a eu du mal à exister. Chaque fois qu’on a passé leur ligne d’action, on n’allait pas au bout. Si on m’avait dit qu’on ferait 0-0, ce soir, j’aurais signé tout de suite. On est face à des joueurs qui jouent la Ligue des Champions de l’UEFA, nous, on a quasiment aucun joueur en Ligue 1: c’est un très bon point pour nous. Le Maroc était en Coupe du monde alors que nous, c’était la première fois qu’on participait à la CAN, l’été dernier ».

le joli coup d'éclat de la Mauritanie à Rabat

le joli coup d’éclat de la Mauritanie à Rabat

Si les joueurs mauritaniens ont pu rentrer chez eux en héros, les Lions de l’Atlas se doivent de relever la tête dès lundi à l’occasion de leur déplacement au Burundi. La victoire est devenue presque obligatoire pour les hommes de coach Vahid. Le technicien Franco-Bosnien a déjà une sacrée pression sur les épaules. Son équipe n’a gagné qu’une seule fois en cinq matches depuis septembre.

@2022mag.com

Tunisie -Libye / Feuille de match

Tunisie: Farouk Ben Mustapha, Ali Maaloul, Yassine Meriah, Aymen Abdennour (Saddam Ben Aziza 84), Mohamed Drager, Ayman Ben Mohamed (Mohamed Ali Ben Romdhane 67), Ellyes Skhiri, Ferjani Sassi, Seifeddine Khaoui (Anice Badri 73), Youssef Msakni, Wahbi Khazri. Entraîneur: Mondher Kebaier

Libye: Mohamed Nachnouche, Ali Matoug, Neji Draa, Sanad Ouerfelli, Mohamed Tarhouni, Badr Hassan, Al Moaatassam Mosrati, Mohamed Soula, Hamdou Houni, Moayad Ellafi (Souhail Ben Slimane 67), Anis Salto (Salah Taher 70).Entraîneur: Faouzi Benzarti