A la tête de la sélection du Maroc depuis trois ans, Hervé Renard, l’homme qui a remporté deux Coupes d’Afrique des nations avec deux sélections différentes en l’espace de trois ans, le seul dans ce cas, a donné son sentiment concernant la phase finale de la prochaine CAN prévue en Egypte.

Prudent et ne voulant sans doute pas mettre la pression sur son équipe, il ne la présente pas comme favorite pour la victoire finale : « Tout le monde exprime ses objectifs à sa guise, je dis que nous irons en Égypte pour faire une belle CAN, et dire que nous allons gagner c’est autre chose, a-t-il confié dans les colonnes de l’hebdomadaire parisien Jeune Afrique, ce n’est pas facile de jouer à la CAN, on affronter  des équipes très motivées, on ne sera pas à la maison, c’est toujours plus compliqué et on en saura plus quand le tirage au sort aura lieu en avril prochain ».

Le Maroc ici contre  la Slovaquie (2-1) en amical

Le Maroc ici contre la Slovaquie (2-1) en amical

 Ce qui n’exclut pas l’envie de gagner évidemment: « Nous allons y aller avec une ambition, c’est normal, mais aujourd’hui, il y a deux grands favoris: l’Egypte, bien sûr, et le Sénégal. Le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Côte d’Ivoire et d’autres sont les grands outsiders ». Rien d’original, mais rien ne nous empêche de penser que le technicien a bien calé dans un coin de son cerveau l’idée qu’avec cette formation des Lions de l’Atlas  il y a bien un titre à aller chercher. Le second pour le Maroc qui n’en gagné qu’un seul (1976) et le troisième pour lui après ceux remportés avec la Zambie (2012) et la Côte d’Ivoire (2015). Ce serait aussi l’occasion de concrétiser la réussite de son expérience marocaine.

@2022mag.com