Voici le texte de la décision de la CAF, rendue cet après-midi du côté de Malabo. La Fédération tunisienne a jusqu’au 31 mars pour présenter ses excuses, tandis que Wadi Jari est temporairement suspendu de toutes fonctions officielles à la CAF.

« Réunie à Malabo ce jour, la Commission d’organisation de la CAN Orange s’est appesantie sur le comportement M. Wadie Jary, président de la fédération tunisienne de football, lors du match no 26 ayant opposé le 31 janvier à Bata la Tunisie à la Guinée Équatoriale.

Ainsi, la Commission d’Organisation de la CAN a décidé de suspendre avec effet immédiat le Président de la Fédération Tunisienne de Football, M. Wadie Jary, de toutes activités liées à la CAF, et ce jusqu’à ce qu’une lettre d’excuses soit présentée ou que des preuves irréfutables et tangibles soient présentées afin d’étayer les propos faisant état de partialité de la CAF et de la volonté de nuire à la sélection Tunisienne.

Le Comité Exécutif de la CAF a pris note de la suspension prononcée. Le Comité a également décidé de laisser à la Fédération Tunisienne de Football jusqu’au 31 mars 2015 pour se conformer aux recommandations du jury disciplinaire et de la Commission d’organisation, faute de quoi le Comité Exécutif de la CAF disqualifiera l’équipe nationale de la Tunisie de la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations en 2017. »

 

@2022mag.com